NOUVELLES

Groulx obtient un avant-goût au camp de développement d'Équipe Canada junior

04/08/2014 04:13 EDT | Actualisé 04/10/2014 05:12 EDT

BROSSARD, Qc - Aaron Ekblad a déclaré que personne n'était assuré d'un poste au sein d'Équipe Canada junior (ÉCJ), même ceux qui étaient avec l'équipe l'an dernier.

Le premier choix lors de la dernière séance de repêchage de la LNH en juin a indiqué que la quatrième place obtenue l'an dernier au Championnat du monde de hockey junior signifie que tous ceux qui souhaitent représenter le Canada à la maison plus tard cette année partent sur un pied d'égalité — lui y compris.

«La porte est ouverte», a commenté Ekblad à propos de l'opportunité gaspillée à Malmö, en Suède, à la suite d'une étonnante défaite lors du match de la médaille de bronze contre la Russie.

«Nous abordons cette semaine-ci avec beaucoup d'optimisme, bien que nous ayons perdu l'an dernier, a ajouté Ekblad, un défenseur des Colts de Barrie, dans la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL). Je crois qu'aucun d'entre nous ne mérite d'avoir le droit de dire qu'il a déjà un poste dans l'équipe.»

L'entraîneur-chef Benoît Groulx a dit que c'était exactement le message qu'il voulait faire passer.

«C'est l'attitude que nous recherchons — il se présente ici en tant que premier choix de la dernière séance de repêchage et il est le premier à se soumettre à chacun des exercices. De plus, c'est probablement lui qui travaille le plus fort sur la patinoire», a commenté Groulx, qui dirige les Olympiques de Gatineau et qui a agit à titre d'entraîneur-adjoint d'ÉCJ en Suède.

Ekblad fait partie des 39 joueurs qui sont présents cette semaine en banlieue de Montréal pour participer au camp de développement d'Équipe Canada junior. Ils disputeront notamment des matchs simulés contre la Russie et la République tchèque à Sherbrooke et à l'Université Concordia, à Montréal.

Groulx a précisé qu'il veut voir comment ses joueurs vont assimiler ses directives et comment ils vont les appliquer pendant les matchs.

«Nous voulons former une équipe, nous voulons jouer en équipe, nous voulons quatre trios qui joueront avec intensité, qui joueront de la même façon, a martelé Groulx. C'est notre défi, et c'est leur défi de se tailler un poste dans cette équipe en occupant une fonction spécifique.»

L'entraîneur a ajouté que cette semaine n'est que la première étape d'un long processus qui servira à déterminer qui fera partie de la formation canadienne qui participera au Championnat du monde de hockey junior qui sera présenté à Montréal et Toronto à la fin de l'année.

Ekblad fait partie d'un groupe de 10 joueurs qui sont de retour au camp cette année. Ce groupe comprend également l'ex-premier choix Sam Reinhart et la jeune sensation Connor McDavid, le seul qui soit admissible à la prochaine séance de repêchage de la LNH.

PLUS:pc