NOUVELLES

Des citoyens de Pictou en N-É demandent une intervention contre la pollution

04/08/2014 09:42 EDT | Actualisé 04/10/2014 05:12 EDT

HALIFAX - La pittoresque municipalité côtière de Pictou, en Nouvelle-Écosse, est aux prises avec un débat qui déchire ses citoyens.

Un groupe de propriétaires de commerces, notamment dans le domaine de l'hébergement, estime qu'une intervention immédiate est nécessaire pour réduire les émissions de particules et d'odeurs nauséabondes provenant de l'usine de pâte de la compagnie Northern Pulp.

La porte-parole du groupe «Clean Pictou Air», Anne Emmett, affirme que le secteur touristique, qui occupe une place importante dans l'économie locale, est durement affecté par le problème, qui s'est aggravé cet été.

L'entreprise a promis de régler le problème d'ici le mois de mai 2015 mais le groupe estime que l'usine devrait être fermée entre-temps, ou que le ministère de l'Environnement se penche sur une autre solution.

La compagnie affirme qu'il n'est pas question de fermer l'usine mais qu'il serait peut-être possible d'élaborer une solution à court terme lorsque l'usine interrompra ses activités pour effectuer un entretien régulier en septembre.

Le ministre de l'Environnement, Randy Delorey, dit avoir obtenu l'assurance qu'il n'y a aucun risque pour la santé et qu'il est prêt à attendre l'interruption de septembre pour voir si des progrès seront réalisés.

Le maire de Pictou, Joe Hawes, reconnaît que le problème de pollution doit être réglé, mais pas au prix des emplois de l'usine, précise-t-il.

Anne Emmett, de son côté, note que plusieurs touristes quittent après avoir séjourné une seule nuit, annulant le reste de leurs réservations en raison du désagrément.

Le groupe qu'elle représente compte des propriétaires d'hôtel, de boutiques souvenirs, une firme immobilière et le maire adjoint de la municipalité. L'homme d'affaires Paul Sobey, dont la famille est propriétaire de la chaîne d'alimentation du même nom, en est aussi membre et s'est montré extrêmement critique face à l'incapacité de l'usine de régler son problème de pollution.

PLUS:pc