NOUVELLES

Argentine: des banques auraient été impliquées dans des négociations

04/08/2014 03:19 EDT | Actualisé 04/10/2014 05:12 EDT

BUENOS AIRES, Argentine - Plusieurs banques internationales auraient été impliquées dans des négociations, lundi, afin de mettre un terme à la bataille qui a placé l'Argentine en défaillance, ce qui menace son économie.

Les banques négocieraient afin d'acheter certaines des obligations argentines détenues par des investisseurs américains dont la demande d'un paiement plus élevé de la part du gouvernement a mené à une dure bataille en cour.

Un juge américain a finalement pris la décision de bloquer les versements d'intérêts de l'Argentine à d'autres détenteurs d'obligations, ce qui a placé le pays en défaillance, le 30 juillet.

Un rachat par les banques pourrait permettre à l'Argentine de ne plus être en défaillance avant qu'elle ne s'enfonce davantage dans la récession ou qu'elle ne fasse face à d'autres conséquences économiques qui pourraient être sérieuses.

Le journal financier argentin Ambito Financiero et d'autres médias ont fait état lundi de la tenue des négociations. Les banques impliquées comprendraient J.P. Morgan, Citibank, Deutschebank et HSBC. Ces institutions ont refusé de faire quelque commentaire que ce soit à ce sujet.

Les autorités de l'Argentine ont dit ne pas être opposées à un règlement de la situation par les banques privées, mais Ambito Financiero a indiqué que le gouvernement ne prenait pas part aux négociations avec les institutions internationales pour des raisons légales.

PLUS:pc