NOUVELLES

Air Canada est ouvert à l'idée de reprendre ses vols vers le Vénézuéla

04/08/2014 02:09 EDT | Actualisé 04/10/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le transporteur Air Canada (TSX:AC.B) affirme qu'il pourrait reprendre ses vols vers le Vénézuéla, suspendus en mars, si certains problèmes sont réglés.

Cependant, la société aérienne de Montréal a nié lundi avoir fait part au gouvernement vénézuélien de son intention de reprendre ses vols, contrairement à des informations publiées au pays.

La ligne aérienne a indiqué qu'elle songerait à reprendre ses activités si le gouvernement du pays d'Amérique du Sud réglait des questions comme le paiement de fonds tirés des revenus de la vente de billets.

Le ministre du Tourisme du Vénézuéla, Andres Izarra, a été cité disant qu'Air Canada avait exprimé son souhait de reprendre ses vols dans trois lettres. M. Izarra a ajouté que les sociétés aériennes ne tourneraient jamais le dos au «marché dynamique» que représente le Vénézuéla.

Une association internationale représentant les sociétés aériennes a indiqué qu'une somme de 1,4 milliard $ US de revenus était retenue par le gouvernement vénézuélien, ce qui va à l'encontre des traités internationaux.

Le directeur général et chef de la direction de l'Association internationale du transport aérien (IATA), Tony Tyler, a récemment affirmé qu'il y avait peu de chances que l'économie du Vénézuéla se redresse à moins que ne reprenne le transport aérien.

Air Canada est l'un des nombreux transporteurs aériens qui ont suspendu leurs vols au Vénézuéla. L'entreprise a expliqué sa décision par l'agitation civile l'empêchant d'assurer la sécurité de ses activités.

Avant la suspension de ses vols, Air Canada assurait trois liaisons hebdomadaires entre Toronto et la capitale vénézuélienne, Caracas.

La capacité aérienne en direction et en provenance du Vénézuéla est en baisse de 49 pour cent comparativement aux sommets de l'an dernier, et de 36 pour cent par rapport à l'été dernier.

American Airlines a indiqué lundi continuer de travailler avec le gouvernement vénézuélien afin de parvenir à un règlement. Le transporteur a cependant réduit le nombre de ses vols hebdomadaires, passés de 48 à 10, dont un vol quotidien de Miami vers Caracas.

PLUS:pc