NOUVELLES

Afrique/USA: dates-clés depuis l'élection de Barack Obama

04/08/2014 09:07 EDT | Actualisé 04/10/2014 05:12 EDT

Rappel des dates-clés des relations entre les Etats-Unis et l'Afrique depuis l'élection de Barack Obama, qui reçoit lundi à Washington une quarantaine de dirigeants africains pour un sommet sans précédent.

- 4 nov 2008: La victoire écrasante de Barack Obama, premier président noir de l'histoire des Etats-Unis, suscite des réactions de fierté de beaucoup de leaders africains.

"Votre victoire a démontré que personne dans le monde ne devrait avoir peur de rêver de changer le monde pour le rendre meilleur", écrit Nelson Mandela, premier président noir d'Afrique du Sud.

Le Sénégalais Abdoulaye Wade appelle quant à lui à la prudence, jugeant que les Africains "ne devraient pas s'attendre à ce que les rapports (avec Washington) soient bouleversés et que, par le miracle de son élection, l'Amérique draine de l'argent en Afrique pour changer notre continent".

- 11 juil 2009: Accueilli au Ghana avec une immense ferveur, Barack Obama appelle l'Afrique à prendre en main son propre destin. "Vous pouvez vaincre la maladie, mettre fin aux conflits, changer fondamentalement les choses. Vous pouvez faire ça. Oui, vous le pouvez" ("Yes, you can"), dit-il.

Fils d'un Kényan émigré aux Etats-Unis pour étudier avant de rentrer au pays, il rappelle devant le Parlement ghanéen que "le sang de l'Afrique" coule dans ses veines.

Il se rend ensuite avec son épouse Michelle, elle-même descendante d'esclave, et leurs deux filles, au fort esclavagiste de Cape Coast, d'où des milliers d'Africains partirent vers l'Europe, l'Amérique et les Caraïbes pour un voyage sans retour.

- 3 août 2010: Barack Obama reçoit plus d'une centaine de jeunes Africains à la Maison Blanche, à l'occasion du 50e anniversaire des indépendances africaines. Il les exhorte à enraciner les principes démocratiques dans leurs pays et à ne pas suivre les pas de la génération des indépendances, qui s'est selon lui accrochée au pouvoir.

"(...) Ce qui s'est produit, c'est que lorsque vous avez été au pouvoir pendant un certain temps, vous vous dites +j'ai été un si bon dirigeant que pour le bien du peuple, je dois rester en place+". "Et c'est comme cela que l'on commence à changer les lois, à intimider et à emprisonner des opposants", regrette-t-il.

- 14 juin 2012: Barack Obama dévoile sa stratégie en faveur du développement de l'Afrique, avec l'objectif de renforcer la sécurité et la démocratie dans un continent qui fait face à la menace d'Al-Qaïda et à une offensive économique chinoise.

Selon ce plan, la Maison Blanche va se focaliser sur quatre points: renforcer les institutions démocratiques, stimuler la croissance et les investissements, donner la priorité à la paix et la sécurité et promouvoir le développement.

- 26 juin-2 juil 2013: Première vraie tournée sur le continent du président américain.

Au Sénégal, M. Obama visite Gorée, île symbole de la traite négrière au large de Dakar. "C'est un moment très fort (...). Avoir la possibilité de visiter ce site, je pense, me donne plus de motivation pour défendre les droits à travers le monde".

Au Cap, il raconte "avoir fait ses premiers pas politiques à cause de l'Afrique du Sud", en militant dans les années 70 contre le régime ségrégationniste de Pretoria. Il se recueille avec une "profonde humilité" dans l'ancienne cellule de Nelson Mandela du bagne de Robben Island, avant de lancer l'invitation à un sommet à Washington en 2014 pour "ouvrir un nouveau chapitre dans la relation entre les Etats-Unis et l'Afrique".

"Je vois l'Afrique comme la prochaine grande +success story+ mondiale et les Etats-Unis veulent être un partenaire de ce succès", explique le président américain dans un discours à Dar es Salaam, en Tanzanie.

acm/bc/jca/elm

PLUS:hp