NOUVELLES

Mort du soldat Goldin et déluge de feu sur Rafah: l'armée israélienne s'explique

03/08/2014 07:56 EDT | Actualisé 03/10/2014 05:12 EDT

L'armée israélienne a-t-elle pilonné Rafah et tué des dizaines de Palestiniens à la recherche d'un soldat porté disparu dans la bande de Gaza alors qu'il était déjà mort ? Elle a tenté de s'expliquer dimanche.

Le porte-parole de l'armée israélienne Peter Lerner a invoqué le temps qu'il avait fallu pour être sûr, grâce aux analyses ADN, que le sous-lieutenant Hadar Goldin était mort, et n'était pas prisonnier d'un groupe palestinien qui l'aurait capturé au cours de combats dans cette ville du sud de la bande de Gaza.

Le secteur de Rafah a été soumis à un déluge de feu après un affrontement vendredi entre les soldats israéliens et des combattants palestiniens. Dans les heures suivant les faits, l'armée israélienne a annoncé que deux de ses hommes avaient été tués et qu'un troisième, Hadar Goldin, avait été probablement capturé.

Une telle capture constitue un casus belli pour Israël, et le sort du soldat Goldin a tenu en haleine l'opinion israélienne. Il lui a rappelé le traumatisme provoqué par le rapt en juin 2006 du soldat Gilad Shalit, qui avait déclenché cinq mois d'opérations militaires dans la bande de Gaza. Le soldat avait été libéré en octobre 2011 en échange d'un millier de prisonniers palestiniens.

La mère de Hadar Goldin a lancé samedi un appel pressant à la télévision à ne pas se retirer de Gaza sans lui ramener son fils.

La mort de 63 autres soldats depuis le début de la guerre n'a pas provoqué de riposte aussi massive. Mais Rafah s'est retrouvé sous le feu des canons, des chars et des avions qui ont fait au moins 200 morts.

En fait, Hadar Goldin était mort, a annoncé samedi soir l'armée israélienne.

Mais le soupçon d'enlèvement a déclenché une opération "automatique sur un vaste secteur", a-t-il dit. Puis les analyses ADN pour son identification ont "pris du temps".

Selon des précisions apportées dimanche soir par le porte-parole de l'armée Peter Lerner, le sous-lieutenant et le groupe auquel il appartenait ont été attaqués lors d'une opération de destruction de tunnel à l'est de Rafah. Trois ou quatre combattants palestiniens, sortis d'un tunnel, ont ouvert le feu, un autre s'est fait exploser.

On ignore si Hadar Goldin a été tué par l'explosion ou les tirs, a dit le porte-parole. Les restes de son corps ont été retrouvés à l'intérieur d'un tunnel, a dit Peter Lerner.

"On ne sait pas s'il était encore vivant ou mort quand on l'a traîné dans le tunnel", a-t-il dit.

Que le Hamas ait récupéré une partie du corps du sous-lieutenant Hadar Goldin "est une possibilité", a-t-il dit sans plus de détails.

La branche armée du Hamas, tout en endossant la responsabilité de l'attaque, avait indiqué ne rien savoir du sous-lieutenant Goldin, et estimé qu'il avait été tué avec le commando palestinien dans un bombardement israélien.

Le sous-lieutenant, qui faisait partie de la famille de ministre de la Défense Moshé Yaalon, a été enterré dimanche après-midi en présence d'une foule nombreuse.

jlr-hmw-lal/hj

PLUS:hp