NOUVELLES

Syrie: le chef d'Al-Nosra à Idleb tué dans un attentat (ONG)

02/08/2014 05:57 EDT | Actualisé 02/10/2014 05:12 EDT

Le chef d'Al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda, à Idleb dans le nord-ouest de la Syrie, a été tué dans un attentat, a rapporté samedi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"L'émir d'Al-Nosra à Idleb, Yaaqoub al-Omar, a été tué dans la nuit de vendredi à samedi lorsqu'une bombe a explosé dans sa voiture stationnée près de sa maison dans la localité de Khan al-Soubol", a indiqué l'OSDH, ajoutant que deux de ses fils avaient été blessés.

Agé d'une quarantaine d'années, Yaaqoub al-Omar avait succédé à Abou Mohammed al-Ansari, tué en avril par des combattants de l'Etat islamique (EI), un groupe rival du Front al-Nosra.

Ces derniers mois, des combats meurtriers opposent ces deux groupes jihadistes dans le nord et l'est du pays.

Mais récemment, des combats ont éclaté pour la première fois entre les combattants d'Al-Nosra et d'autres groupes rebelles jusqu'à présent alliés dans la guerre contre le régime.

Ces affrontements inédits rendent encore plus complexe le conflit syrien qui, à l'origine, opposait le régime et des forces rebelles.

Selon Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH, les heurts entre Al-Nosra et les rebelles ont commencé début juillet mais les combats les plus sanglants ont eu lieu il y près d'une semaine dans la région de Jisr al-Choughour, dans la province d'Idleb.

Ils ont fait "des dizaines de morts" dans les rangs d'Al-Nosra et du Front des révolutionnaires de Syrie (FRS), une coalition d'insurgés modérés.

"Ces affrontements ont été précédés d'assassinats ciblés visant des commandants des deux bords", selon M. Abdel Rahmane.

Les rebelles ont accusé la branche syrienne d'Al-Qaïda de chercher à les chasser de leur région afin d'établir un "Emirat islamique" rival de celui établi par l'EI.

kam/hj/rm/vl

PLUS:hp