NOUVELLES

Problèmes chez GM: les réclamations sont désormais acceptées par l'entreprise

02/08/2014 07:15 EDT | Actualisé 02/10/2014 05:12 EDT
Bill Pugliano via Getty Images
WARREN, MI - JUNE 5: A General Motors logo is shown at the General Motors Technical Center, where today Chief Executive Officer Mary Barra held a press conference on June 5, 2014 in Warren, Michigan. Barra spoke to provide an update on GM's internal investigation into the ignition switch recall at the General Motors Technical Center. (Photo by Bill Pugliano/Getty Images)

Un fonds mis sur pied par General Motors pour payer pour les décès et les blessures provoqués par ses véhicules comportant des problèmes d'allumage accepte désormais les réclamations.

La période de cinq mois pour les dépôts de demandes, entamée vendredi, s'inscrit dans la foulée des conséquences du rappel, par GM, de 2,6 millions de petites voitures qui a commencé en février.

Ce rappel a forcé GM à reconnaître avoir eu connaissance des problèmes d'allumage depuis plus d'une décennie, déclenchant du même coup un examen des questions de sécurité ayant résulté en une série d'autres rappels. Environ 29 millions de voitures du fabricant ont été rappelées cette année.

La date limite pour soumettre une réclamation a été fixée au 31 décembre.

GM a déjà absorbé des dépenses de l'ordre de 400 millions $ US pour couvrir les possibles paiements qui proviendront du fonds.

La facture pourrait même être plus élevée, puisque le fonds n'a pas de limite. La compagnie sise à Detroit a averti les investisseurs, le mois dernier, qu'elle pourrait devoir mettre de côté 200 millions $ US supplémentaires pour compenser les victimes de ses erreurs.

Environ 40 réclamations avaient déjà été déposées en fin de soirée, vendredi, a fait savoir Camille Biros, une porte-parole de l'administrateur du fonds, Kenneth Feinberg.

GM a lié 13 morts aux problèmes d'allumage, mais certains membres du Congrès enquêtant sur les défectuosités parlent plutôt de près de 100 décès.

Les véhicules comptant la pièce responsable des accidents appartiennent à plusieurs modèles, y compris la Chevrolet Cobalt et la Saturn Ion. L'interrupteur d'allumage dans ces voitures pouvait soudainement passer du mode «moteur» au mode «batterie», provoquant l'arrêt du moteur. Cela entraînait aussi l'arrêt de la direction assistée, rendant les voitures plus difficiles à contrôler et désactivant les sacs gonflables.

INOLTRE SU HUFFPOST

Conduite de l'avenir : 6 fonctions automobiles inédites