NOUVELLES

L'OTAN doit s'adapter à la nouvelle Russie, affirme David Cameron

02/08/2014 04:48 EDT | Actualisé 02/10/2014 05:12 EDT

LONDRES - Le premier ministre britannique David Cameron a demandé à l'OTAN de repenser sa relation à long terme avec la Russie à la suite des agissements «illégaux» de Moscou en Ukraine, en plus de conclure une entente sur la façon de maintenir une présence robuste en Europe de l'Est.

Dans une lettre destinée aux leaders de l'alliance militaire publiée samedi, M. Cameron affirme qu'il est clair que la Russie considère l'OTAN comme un adversaire et que les États membres doivent renforcer leur capacité à réagir rapidement à n'importe quelle menace. Selon lui, la coopération des dernières années n'est plus possible actuellement en raison des «gestes illégaux» dans le voisinage de l'OTAN, et les principes guidant la relation avec la Russie doivent donc être revus.

Ses commentaires font suite à la publication d'un rapport par un comité parlementaire britannique, selon qui les actions du Kremlin ont suscité des questionnements fondamentaux à propos de l'habileté de l'alliance à défendre ses États membres.

Les récents événements en Ukraine, à la suite de la cyberattaque contre l'Estonie en 2007 et l'invasion de la Géorgie, en 2008, «ont révélé des déficiences alarmantes dans l'état de préparation de l'OTAN, qui seront difficiles à corriger», mentionne le comité.

Pour M. Cameron, le monde moderne est plus imprévisible, alors que «la Russie a déchiré le livre des règles avec son annexion illégale de la Crimée et sa déstabilisation agressive de l'Ukraine». La lettre du premier ministre est publiée six semaines avant un sommet de l'OTAN au Pays de Galles, la première rencontre du genre depuis une réunion organisée sous Margaret Thatcher en 1990, alors que la Guerre froide tirait à sa fin.

PLUS:pc