NOUVELLES

Libye: le feu reprend dans un dépôt de carburant touché par une autre roquette

02/08/2014 09:08 EDT | Actualisé 02/10/2014 05:12 EDT

Le feu a repris le dessus dans l'immense dépôt de carburant à Tripoli, où un autre réservoir a pris feu après avoir été touché par une nouvelle roquette lors de combats violents entre milices rivales, a annoncé la Compagnie nationale de Pétrole (NOC).

"Une roquette s'est abattue sur le toit d'un nouveau réservoir de carburant, qui a pris feu à son tour", a déploré Mohamed al-Hrari, porte-parole de la NOC.

Une épaisse de colonne de fumée noire s'élevait au-dessus de ce site de stockage d'hydrocarbures, sur la route de l'aéroport, une zone au sud de la capitale en proie à de violents combats depuis le 13 juillet, selon un correspondant de l'AFP.

Une source de la protection civile a confirmé qu'un quatrième réservoir avait pris feu, au moment où les pompiers étaient sur le point d'éteindre l'incendie qui avait déjà ravagé trois réservoirs.

Un peu plus tôt, cette source avait déclaré que l'incidie pourrait être "maîtrisé très bientôt", assurant qu'un seul réservoir était encore en feu samedi matin.

Face à l'intensification des combats, les pompiers ont quitté le site samedi, a cependant précisé cette source. Leur travail avait été déjà interrompu maintes fois cette semaine à cause des tirs.

Après une journée relativement calme vendredi, de violents combats ont repris samedi autour de sites occupés par les ex-rebelles de Zenten (à 170 km au sud-ouest de Tripoli), et en particulier de l'aéroport fermé depuis le début des hostilités il y a près de 3 semaines.

De puissantes explosions et des tirs ont résonné en début d'après-midi dans le sud de la capitale, selon un correspondant de l'AFP.

Les affrontements ont éclaté après une attaque menée par des combattants islamistes et d'ex-rebelles de la ville de Misrata (200 km à l'est de Tripoli) qui tentent de chasser de l'aéroport leurs anciens compagnons d'armes venus de Zenten.

Le dépôt ravagé par le feu contient plus de 90 millions de litres de carburant -- dont plusieurs millions sont déjà partis en fumée--, ainsi qu'une cuve de gaz ménager.

ila/fcc

PLUS:hp