NOUVELLES

Les boxeurs Samir El-Mais et Ariane Fortin ajoutent à la récolte canadienne

02/08/2014 08:05 EDT | Actualisé 02/10/2014 05:12 EDT

GLASGOW, Royaume-Uni - Ariane Fortin a répondu coup pour coup à la championne mondiale en titre, samedi aux Jeux du Commonwealth, avant de finalement échapper l'or par décision contre l'Anglaise Savannah Marshall.

Le simple fait que la Canadienne soit dans le ring était un exploit. Enfin, a-t-elle dit, elle était de retour là où elle se sent chez elle.

«Oh, oui. Vraiment», a dit Fortin en souriant.

Samir El-Mais a mis la main sur l'or chez les 91 kg afin de couronner une soirée de deux médailles pour le Canada du côté de la boxe. L'Ontarien de 33 ans a défait le Néo-Zélandais David Light par décision partagée afin de devenir le premier champion canadien en boxe aux Jeux du Commonwealth depuis 2002.

Il s'agit de Jeux historiques pour Fortin et sa compatriote Mandy Bujold, alors que la boxe féminine fait partie du programme des Jeux du Commonwealth pour une première fois. Bujold, de Kitchener, a gagné le bronze chez les 51 kg vendredi.

La défaite de Fortin en finale des 75 kg est un triomphe en-soi pour l'athlète de 29 ans originaire de St-Nicholas, au Québec. La double championne du monde avait encaissé une défaite crève-coeur contre Mary Spencer afin d'obtenir une place au sein de l'équipe canadienne aux Jeux olympiques de Londres en 2012.

En raison de ce revers, Fortin avait perdu l'appui de plusieurs commanditaires. Elle avait toutefois continué à s'entraîner et à organiser ses propres combats. Elle a éventuellement défait Spencer à deux reprises afin de récupérer sa place dans l'équipe nationale.

«J'ai travaillé très, très, très fort. Je n'ai jamais arrêté de m'entraîner pendant ces années», a raconté Fortin.

Elle l'a prouvé samedi en étant agressive face à la championne du monde.

«Elle est très bonne pour garder ses distances avec son jab, elle bouge bien ses pieds, a expliqué Fortin. C'est pour ça que je devais l'attaquer, mettre de la pression.»

La défaite a toutefois pincé un peu le coeur de la Québécoise.

«Je suis très déçue, mais tout n'est pas négatif, a-t-elle dit. Je suis déçue, mais je suis dure avec moi-même. Je suis fière de ce que j'ai accompli.

«C'est difficile à dire présentement parce que je viens de perdre. Peut-être que je vais être plus heureuse dans un jour ou deux.»

Pendant ce temps, le Canada a aussi ajouté une médaille d'argent et trois de bronze à son total.

La Lavalloise Jennifer Abel a mis la main sur l'argent au plongeon de trois mètres. Mo Zhang, de Richmond, en C.-B., et Anqi Luo, de Mississauga, ont obtenu le bronze en double du côté du tennis de table féminin. Vincent Riendeau, de Pointe-Claire, a terminé troisième en plongeon à la tour de 10 mètres et Alysha Newman, de Delaware, en Ontario, est montée sur la troisième marche du podium du côté du saut à la perche.

Avant la dernière journée de compétitions, le Canada occupe le troisième rang du tableau des médailles avec 81 médailles (31 d'or, 16 d'argent et 34 de bronze), derrière l'Angleterre (165) et l'Australie (132).

PLUS:pc