NOUVELLES

Le défenseur P.K. Subban conclut une entente de 8 ans avec le Canadien

02/08/2014 02:27 EDT | Actualisé 02/10/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Les amateurs de hockey québécois n'ont pas fini d'entendre les «P.K.! P.K.!» résonner dans les gradins du Centre Bell puisque le défenseur étoile P.K. Subban a conclu un pacte de huit saisons avec le Canadien de Montréal, samedi.

«Si j'avais pu signer un contrat de 20 ans avec le Canadien, je l'aurais fait, a blagué Subban au cours d'une conférence téléphonique. J'ai toujours dit que Montréal était la ville dans laquelle je voulais jouer, alors je voulais une entente à long terme.»

Les détails financiers n'ont pas été révélés par l'organisation, mais selon de nombreux médias, le salaire moyen de Subban serait de 9 millions $US pour la durée du pacte. Il s'agirait donc du plus lucratif contrat de l'histoire du Canadien.

«Nous sommes très heureux d’en être venus à une entente à long terme avec P.K. Subban. Elle permet de consolider l’avenir de l’équipe. Un élément clé de notre noyau de jeunes vétérans, P.K. est un joueur qui fait preuve d’une grande intensité à chacune de ses présences sur la glace. Malgré son jeune âge, il possède un important bagage d’expérience et déploie une énergie contagieuse. Les défenseurs de son calibre sont une denrée rare dans la LNH», a indiqué le directeur général du Canadien, Marc Bergevin.

Malgré toutes les rumeurs qui ont circulé quant aux frictions entre les deux clans, Subban affirme que les discussions se sont déroulées dans le plus grand respect.

«Quand vous avez des patrons comme Marc et Geoff (Molson), c'est plus facile de se rendre à la patinoire. Tu veux jouer pour des gens comme ça, a déclaré le défenseur. Ç'a été un processus très respectueux. Beaucoup de choses ont été dites sur Marc et Geoff durant le processus et ç'a m'a agacé parce que c'était faux.»

Subban, qui a marqué 10 buts et récolté 43 mentions d'aide en 2013-14, a été le seul joueur du Tricolore à disputer les 82 matchs de saison régulière.

Âgé de 25 ans, il a mené l’équipe en séries éliminatoires, avec 14 points (5 buts, 9 aides) en 17 matchs. Il a terminé deuxième dans la LNH pour les points en avantage numérique (9), établissant un record d’équipe pour un défenseur lors des séries d’après-saison avec quatre buts.

Même s'il devient du même coup le joueur le mieux payé de la formation montréalaise avec ce contrat, l'arrière au style électrisant assure qu'il gardera la même attitude lorsque viendra le temps de se mettre au travail.

«Je ne veux pas voir de changements dans mes rapports avec les entraîneurs et mes coéquipiers, a commenté Subban. Je vais toujours demeurer le même joueur et le même gars parce que je veux gagner. Je crois que je me comporte en gagnant sur la glace et à l'extérieur de la patinoire. L'aspect financier demeure l'aspect financier. Pour gagner, il y a une formule et le salaire n'en fait pas partie.»

Les réactions à cette nouvelle entente n'ont pas tardé à venir. Même l'ancien joueur du Canadien Yvan Cournoyer y est allé de son petit grain de sel dans cette saga qui tenait tous les amateurs de hockey montréalais sur le bout de leur siège.

«Je pense que c'est une bonne nouvelle pour l'organisation, l'équipe et les spectateurs aussi, a dit Cournoyer. C'est important de l'avoir à long terme. Il va se sentir chez lui, il va se sentir aimé par l'équipe et respecté aussi.»

Subban a produit 167 points (42 buts, 125 passes) en 284 matchs de saison régulière en carrière depuis ses débuts dans la LNH en 2009-2010, avec le Canadien. Il a marqué 25 buts en avantage numérique et quatre buts gagnants, en plus d'ajouter 30 points (10 buts, 20 aides) en 43 matchs de séries éliminatoires.

Originaire de Toronto, Subban a été le choix de deuxième ronde, 43e au total, du Canadien lors du repêchage de la LNH en 2007. Il a porté les couleurs du Canada aux derniers Jeux olympiques d’hiver de Sotchi, en plus de défendre les couleurs canadiennes au Championnat du monde en 2013, ainsi qu’aux championnats du monde de hockey junior en 2008 et 2009, remportant l’or à ces deux occasions.

Lors de la saison 2012-2013, il est devenu le premier défenseur du Canadien à remporter le trophée Norris, remis au défenseur par excellence de la LNH, depuis Chris Chelios, en 1988-1989.

PLUS:pc