NOUVELLES

L'armée israélienne retire des soldats de la bande de Gaza

02/08/2014 02:28 EDT | Actualisé 02/10/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
Palestinians inspect the damage of their destroyed houses following Israeli strikes in the village of Khuzaa, southern Gaza Strip, close to the Israeli border, Friday, Aug. 1, 2014. A three-day Gaza cease-fire that began Friday quickly unraveled, with Israel and Hamas accusing each other of violating the truce. (AP Photo/Khalil Hamra)

Une partie des soldats israéliens déployés dans la bande de Gaza ont été retirés du terrain samedi, ont rapporté deux chaînes de télévision israéliennes, juste après que l'armée de l'État hébreu eût déclaré qu'elle était sur le point d'achever la destruction des tunnels souterrains creusés par des Palestiniens.

L'armée avait aussi indiqué aux habitants de Beit Lahiya qu'ils pouvaient regagner leurs foyers.

À Rafah, autre ville située dans l'enclave palestinienne, plus de 35 Palestiniens ont été tués dans la nuit de vendredi à samedi, lors d'une série de raids de l'armée israélienne, qui recherche un soldat israélien qui aurait été enlevé dans cette région lors d'affrontements avec le Hamas vendredi.

L'offensive israélienne s'est poursuivie samedi, tandis que des soldats israéliens sont entrés profondément dans le sud de Gaza, dans le but de trouver Hadar Goldin, un sous-lieutenant de 23 ans. La branche armée du Hamas a déclaré qu'elle ignorait où se trouve le soldat israélien, mais a ajouté que le soldat aurait pu être tué pendant une offensive israélienne qui a suivi une embuscade de militants palestiniens.

Parmi les victimes de samedi, 15 Palestiniens, dont 5 enfants, faisaient partie de la même famille dont la maison a été détruite, a précisé le chef des services de secours Ashraf Qodra. Trois autres Palestiniens ont été tués à la suite de tirs de chars à Khan Younès et cinq Palestiniens ont été tués dans la ville de Gaza.

Au moins 107 Palestiniens ont été tués à Rafah depuis vendredi.

L'aviation israélienne a également bombardé un des bâtiments de l'université islamique de la ville de Gaza et a détruit une mosquée à Jabalia. Plusieurs maisons situées sur le bord de la plage de Gaza ont été complètement détruites par des bombardements de l'aviation israélienne. 

Samedi matin, le système israélien de défense antimissile a intercepté deux roquettes tirées sur Tel-Aviv et une autre sur la ville de Beer-Sheva. La branche militaire du Hamas a confirmé avoir tiré trois roquettes en direction de Tel-Aviv.

Une réunion extraordinaire a été convoquée samedi par le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui avertit les factions palestiniennes qu'elles subiraient « les conséquences de leurs actes » d'avoir violé la trêve.

Pour sa part, le Hamas dément avoir violé le cessez-le-feu, affirmant avoir perpétré l'embuscade avant le début de la trêve.

Ce regain de violence se produit après l'échec d'un cessez-le-feu de 72 heures entre Israël et le Hamas.

Suspension des négociations

L'éventualité d'une nouvelle trêve entre Israël et le Hamas devient de moins en moins probable à court terme, l'État hébreu ayant annoncé samedi son intention de ne pas se présenter aux négociations qui étaient prévues le jour même. « Le Hamas ne s'intéresse pas un arrangement », a déclaré un responsable israélien.

L'Égypte espérait pouvoir faire déboucher les pourparlers samedi. « L'initiative égyptienne est une réelle chance pour mettre fin à la crise et au bain de sang à Gaza », a dit le président égyptien Abdel Fattah Sissi, ajoutant que des « pertes de temps » ne feraient que compliquer la situation.

John Kerry a demandé vendredi que la communauté internationale « redouble d'efforts pour que disparaissent les tunnels (entre Gaza et Israël) et que cessent les attaques de roquettes des terroristes du Hamas contre le territoire israélien, les souffrances et la mort de civils. » Il a d'ailleurs demandé l'aide de la Turquie et du Qatar pour aider à retrouver le militaire.

Pour sa part, Barack Obama a appelé à la libération sans condition du soldat israélien. Cet enlèvement rendra le rétablissement d'une trêve « très difficile », selon le président américain. Ban Ki-moon a également condamné la violation de la trêve et a plaidé pour la libération du soldat.

Vendredi, à Washington, la Chambre des représentants a approuvé le déblocage de 225 millions de dollars en urgence pour financer le système Dôme de fer d'Israël.

Depuis le début de l'opération « Bordure protectrice, le 8 juillet dernier, 1640 Palestiniens ont été tués et 7000 blessés. De plus 63 militaires israéliens ont été tués et plus de 400 blessés.

Des Palestiniens fuient les attaques d'Israël


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?