NOUVELLES

Irak: des violences causent la mort de 17 soldats près de Bagdad

02/08/2014 04:09 EDT | Actualisé 02/10/2014 05:12 EDT

BAGDAD - Les autorités irakiennes ont annoncé que des affrontements et un attentat-suicide ont tué 17 soldats dans des régions entourant la capitale, Bagdad.

Hassan Fadaam, un membre du conseil provincial de Babil, a indiqué samedi que des combats survenus pendant la nuit entre les forces de sécurité et des militants sunnites dans la ville de Jurf al-Sakhar avaient fait au moins neuf morts chez les troupes régulières et des dizaines de tués chez les assaillants.

Cette ville, à majorité sunnite, est située à environ 50 kilomètres au sud de la capitale.

Pendant ce temps, la police a fait savoir qu'un kamikaze a lancé sa voiture piégée contre des soldats dans la ville de Balad, au nord de Bagdad, tuant huit d'entre eux et en blessant 23 autres.

Le bilan des morts a été confirmé par un responsable des services de santé.

PLUS:pc