NOUVELLES

Amantle Montsho est prise pour dopage après la finale du 400 m à Glasgow

02/08/2014 10:21 EDT | Actualisé 02/10/2014 05:12 EDT

GLASGOW, Royaume-Uni - Une coureuse du Botswana est devenue la deuxième athlète à se faire prendre pour dopage aux Jeux du Commonwealth, présentés à Glasgow.

Les dirigeants des Jeux ont indiqué que Amantle Montsho avait échoué un test servant à dépister la méthylhexaneamine, un stimulant, à l'issue de la finale du 400 m mardi. En conséquence, elle a été suspendue.

Montsho a participé à une audition de la Fédération des Jeux du Commonwealth samedi et a demandé que son échantillon B soit testé. La procédure sera réalisée lundi à Londres.

L'athlète de 31 ans avait remporté le titre mondial en 2011, mais avait dû se contenter de la médaille d'argent aux Championnats du monde de Moscou, l'an dernier. Elle a terminé quatrième aux Jeux olympiques de Londres en 2012.

L'annonce survient au lendemain du retrait de la médaille d'or de l'haltérophile de 16 ans Chika Amalaha, à la suite de son audition pour dopage.

La Nigériane a échoué un test servant à dépister les diurétiques et autres agents masquants après avoir triomphé dans la catégorie des 53 kilos vendredi dernier, devenant alors la plus jeune femme à l'emporter en haltérophilie aux Jeux du Commonwealth.

Au total, quatre athlètes avaient été pris pour dopage il y a quatre ans aux Jeux du Commonwealth présentés à New Delhi, en Inde.

PLUS:pc