NOUVELLES

Les États-Unis ont torturé des détenus après le 11 septembre, confirme le président Barack Obama

01/08/2014 05:00 EDT | Actualisé 01/10/2014 05:12 EDT
Getty

WASHINGTON - Les États-Unis ont torturé des détenus soupçonnés de terrorisme après les attaques du 11 septembre 2001, a reconnu vendredi le président américain Barack Obama, dans ses commentaires les plus tranchés à ce jour concernant des pratiques controversées de la CIA interdites depuis son entrée en fonctions.

«Nous avons torturé des gens», a dit M. Obama lors d'une conférence de presse télévisée à la Maison-Blanche, ajoutant que les États-Unis avaient effectué certaines actions «contraires aux valeurs» du pays.

Évoquant le dévoilement imminent d'un rapport du Sénat sur les techniques d'interrogatoire musclé employées par la CIA, M. Obama a dit croire que la pression ressentie par les responsables de la sécurité nationale pour éviter une nouvelle attaque avait mené à ces mauvais traitements.

Durant sa présidence, M. Obama n'a pas poussé pour le dépôt d'accusations criminelles contre des responsables de l'ère Bush ayant mis en vigueur le programme de la CIA. À ce jour, plusieurs responsables soutiennent qu'il n'y a pas eu torture, une pratique condamnée dans le droit américain.

Tout de même, les commentaires de M. Obama, vendredi, sont plus incisifs que ses précédents propos sur le sujet, incluant un discours en 2009 dans lequel il s'était félicité de l'interdiction de «techniques d'interrogation dites améliorées» et de «méthodes brutales», sans aller jusqu'à dire clairement que les États-Unis avaient effectué de la torture.

Le président américain a aussi renouvelé sa confiance envers le directeur de la CIA, John Brennan, malgré des appels du pied de membres du Congrès.

INOLTRE SU HUFFPOST

Des chansons utilisées pour la torture