NOUVELLES

Smith ou Brink, même résultat; les Alouettes s'inclinent 31-5 face aux Argos

01/08/2014 10:16 EDT | Actualisé 01/10/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Si Troy Smith n'a pas été très efficace à la tête de l'offensive des Alouettes de Montréal jusqu'ici cette saison, on ne pourra pas dire qu'Alex Brink a été plus convaincant.

L'offensive des Alouettes a été étouffée pour une deuxième fois de suite et le duo Ricky Ray-Steve Slaton a fait le nécessaire pour aider les Argonauts de Toronto à l'emporter 31-5, vendredi, devant 20 692 spectateurs au stade Percival-Molson.

Smith a commencé la rencontre derrière le centre des Alouettes (1-4), sachant très bien que sa laisse était courte. Il a finalement été remplacé par Brink au début du deuxième quart. Ce dernier n'a pas été plus étincelant et les deux hommes se sont finalement partagé la tâche jusqu'à ce que Brink ne prenne la relève pour de bon tard au troisième quart.

«Ce sont toujours des décisions difficiles à prendre, a admis l'entraîneur-chef des Alouettes Tom Higgins. Nous avons effectué les changements en fonction de critères que nous avions mis en place. Nous savions à ce moment-là que nous voulions envoyer Alex dans la mêlée.

«Présentement, nous avons un système à deux quarts, même si aucun des deux n'a joué à la hauteur des attentes.»

Smith a été 5-en-10 pour 63 verges de gains. Lors de sa sortie précédente, dans un revers de 41-5 face aux Lions de la Colombie-Britannique, il avait complété cinq de ses 17 passes pour 45 verges de gains.

Pour sa part, Brink, qui compte plus d'ancienneté dans la LCF que Smith après avoir évolué pour les Blue Bombers de Winnipeg pendant trois saisons, a été 9-en-23 pour 60 verges de gains. Il a également été victime d'une interception de Jamie Robinson en fin de rencontre. Robinson a ensuite ramené le ballon sur 46 verges, jusque dans la zone des buts.

Pendant ce temps, malgré une offensive amochée, Ray a démontré que son expérience avait sa valeur. Après avoir été malmené dans un revers de 37-9 contre les Roughriders de la Saskatchewan le week-end dernier, il a connu une bien meilleure soirée pour les Argonauts (2-4), avec 186 verges de gains et deux passes de touché.

Son outil favori a été Slaton, un ancien des Texans de Houston dans la NFL. Slaton a récolté 52 verges de gains en 12 courses, en plus d'ajouter 48 verges à ses totaux comme receveur en captant six passes, dont deux pour les seuls majeurs de la rencontre.

Les nouveaux conseillers des Alouettes Don Matthews et Turk Schonert, embauchés plus tôt cette semaine, auront donc beaucoup de travail à faire avec les entraîneurs afin de relancer l'équipe.

«Nous devons retourner à la planche à dessin, a admis Higgins. C'est difficile de dire quoi que ce soit aux joueurs présentement parce que vous ne voulez pas dire quelque chose que vous allez regretter plus tard.

«Nous allons trouver du positif. La défensive nous a tenus dans le match, mais des punitions nous ont fait mal sur les unités spéciales. L'offensive se retrouvait donc en position difficile sur le terrain.»

Le botteur des Alouettes Sean Whyte a inscrit tous les points de l'équipe à l'aide d'un placement de 49 verges et de deux simples sur des dégagements.

«Ça fait deux matchs que nous ne marquons pas de touché, a dit Higgins. J'aimerais bien avoir une réponse, pouvoir dire: "Voici ce que nous avons à faire". Nous devons panser nos blessures et réfléchir à notre situation.»

Du côté des Argos, Swayze Waters a été 2-en-4 sur les placements. Il a connu du succès sur 30 et 42 verges et a échoué sur 38 et 48 verges. Les Argos ont également profité de deux touchés de sûreté concédés par les Alouettes au quatrième quart.

Les Alouettes disputeront leur prochain match vendredi le 8 août, quand les Eskimos d'Edmonton seront de passage au stade Percival-Molson.

Ils pourraient devoir se passer du receveur Mardy Gilyard et du bloqueur Josh Bourke, qui ont subi des blessures au bas du corps.

Le match n'avait pourtant pas mal commencé pour les Alouettes. Ils se sont avancés dans le territoire des Argonauts deux fois tôt au premier quart, ce qui les a aidés à prendre les devants 4-0.

Cependant, les Argos ont pris le contrôle en marquant un touché de chaque côté de la mi-temps.

Alors que le pointage était de 5-3 pour les Alouettes, Ray a orchestré une longue séquence offensive, en plus d'être aidé par une punition pour rudesse contre le quart, et il a donné les devants pour une première fois aux Argos en repérant Slaton pour un majeur de 10 verges avec 53 secondes à faire à la demie.

Ray et Slaton sont revenus à la charge dès la première séquence après la pause. Cette fois, Ray a rejoint Slaton sur cinq verges pour un touché. Les Argonauts menaient alors 17-5 et les Alouettes n'ont jamais été en mesure d'organiser une remontée.

PLUS:pc