NOUVELLES

MM. Obama et Poutine discutent par téléphone du conflit en Ukraine

01/08/2014 07:31 EDT | Actualisé 01/10/2014 05:12 EDT

WASHINGTON - Le président américain Barack Obama a exhorté le président russe Vladimir Poutine à convenir d'une voie diplomatique pour sortir l'Ukraine du conflit avec les séparatistes prorusses qui seraient soutenus par Moscou. M. Poutine a pour sa part qualifié de contreproductives les sanctions européennes et américaines contre la Russie.

M. Obama a reconnu par la suite que la pression exercée sur l'économie russe par les récentes sanctions n'avaient «pas réglé la situation pour l'instant».

Dans un échange par téléphone initié par M. Obama, le président américain a aussi exprimé des inquiétudes quant à la violation par la Russie d'un traité clé de la Guerre froide sur les armes nucléaires, a indiqué la Maison-Blanche. Dans une lettre envoyée à M. Poutine par M. Obama et dans un rapport dévoilé cette semaine, les États-Unis affirment que la Russie a violé un traité de 1987 qui interdit tout missile russe ou américain de moyenne portée, soit ceux pouvant parcourir entre 500 et environ 5500 kilomètres.

Lors de la conversation téléphonique, M. Poutine a soutenu que les sanctions nuisaient considérablement à la coopération bilatérale et à la stabilité mondiale, selon un compte-rendu du Kremlin.

Le président américain a dit avoir signifié au président russe que les sanctions seraient maintenues, mais que s'il devait adopter une attitude plus conciliante, la même détermination serait prise par Washington envers un dénouement diplomatique à la crise.

Le Kremlin a affirmé que tant M. Obama que M. Poutine avaient souligné l'urgence de mettre un terme aux combats dans l'est de l'Ukraine, et avaient salué une rencontre s'étant tenue la veille à Minsk, au Bélarus, entre des représentants de la Russie, de l'Ukraine et de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.

«S'il respecte le droit des Ukrainiens de déterminer leur propre avenir, alors il serait possible de prendre en compte les intérêts de la Russie qui sont légitimes, et de s'assurer que les Ukrainiens soient en mesure de prendre leurs propres décisions», a dit M. Obama lors d'une conférence de presse vendredi après-midi.

Dans un long communiqué sur le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire, le ministère russe des Affaires étrangères critique le rapport américain qui soutient que la Russie a violé le traité signé par Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev. Le ministère russe parle de «suppositions» et de «déductions étranges».

PLUS:pc