POLITIQUE

Le PLC rallie moins de donateurs et récolte moins de fonds qu'auparavant

01/08/2014 01:00 EDT | Actualisé 01/10/2014 05:12 EDT
Bernard Weil via Getty Images
TORONTO, ON - JANUARY 16 - Liberal Party of Canada Leader Justin Trudeau to visited Ontario Liberal Party Candidate Sandra Yeung Racco at Dufferin Clark Community Centre, Thornhill, January 16, 2014. (Bernard Weil/Toronto Star via Getty Images)

OTTAWA - Alors que le Parti libéral du Canada (PLC) semble avoir perdu un peu de son pouvoir d'attraction auprès des donateurs, le Nouveau Parti démocratique (NPD) a gagné du terrain.

Des données venant d'être dévoilées sur les efforts de collecte de fonds des partis fédéraux, qui ont été qualifiées d'«effrayantes» par une haute responsable du financement du PLC, montrent que cette formation a engrangé plus de 2,8 millions $ durant le deuxième trimestre de la présente année.

De prime abord, le résultat peut sembler honorable. Cependant, à la même période en 2013, les libéraux avaient récolté quelque 100 000 $ de plus.

En outre, le PLC a vu son nombre de donateurs diminuer, passant d'environ 38 000 durant la période englobant les mois d'avril, de mai et de juin 2013 à un peu plus de 32 000 pendant les trois mêmes mois cette année.

Les contributions offertes au Parti conservateur du Canada (PCC) ont également fondu, mais davantage de personnes ont choisi de lui offrir leur soutien financier. Quelque 36 000 donateurs ont remis 4,7 millions $ au PCC lors du deuxième trimestre de 2014.

À la même période un an plus tôt, les conservateurs avaient plutôt obtenu une somme globale de 4,86 millions $ versée par 30 437 sympathisants.

D'avril à juin 2014, le NPD a eu droit à près d'un million et demi de dollars provenant de 21 013 donateurs. Ce sont des avancées considérables pour l'opposition officielle à Ottawa, qui avait reçu 1,37 million $ d'un peu moins de 19 000 personnes durant ces trois mêmes mois en 2013.

Dans un courriel envoyé à des partisans plus tôt cette semaine, Christina Topp, directrice principale des campagnes de financement au PLC, a soutenu que les statistiques étaient troublantes.

Elle a écrit que «les données relatives à la collecte de fonds venant d'être dévoilées étaient effrayantes».

Mme Topp en a profité pour remercier les gens ayant fait leur part, tout en les encourageant à faire des efforts supplémentaires.

«Nos progrès sont incroyables — nous avons rallié plus de 30 000 donateurs au cours des cinq derniers trimestres, a-t-elle écrit. Mais ils (les conservateurs) font une forte poussée et nous avons besoin de votre aide pour maintenir notre excellent rythme.»

Les libéraux fédéraux attribuent en partie à la tenue des élections provinciales en Ontario le recul dans le financement. Le scrutin en Ontario ne semble toutefois pas avoir eu un impact similaire sur les néo-démocrates fédéraux, qui ont gagné des appuis.

Un autre responsable du parti a pour sa part dit que le PLC était satisfait des statistiques étant donné que les efforts de financement avaient été freinés pour accommoder les libéraux provinciaux en Ontario.

«Nous comptons en quelque sorte la même base de donateurs, a exprimé le porte-parole Olivier Duchesneau. Alors si vous prenez cela en compte, je ne crois pas que le trois pour cent (de déclin dans les dons) est très significatif. Nous maintenons nos résultats par rapport à l'année dernière.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Le style non-conventionnel de Justin Trudeau