NOUVELLES

La manifestation des employés municipaux aux Jeux du Québec crée un malaise

01/08/2014 03:30 EDT | Actualisé 01/10/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Les organisateurs des Jeux du Québec, dont la cérémonie d'ouverture avait lieu ce vendredi soir à Longueuil, ont dû intervenir auprès des représentants de la Coalition syndicale pour la libre négociation afin de les convaincre de changer de tactique.

La Coalition, qui avait prévu manifester en marge de la cérémonie d'ouverture, entendait s'adresser directement aux jeunes athlètes de 13 à 17 ans pour apparemment les «sensibiliser» à la question des régimes de retraite et leur remettre des objets promotionnels.

Le président des Jeux, Martin Fortier, avait du mal à cacher son indignation face à une telle démarche.

«On parle d'enfants de 13 à 17 ans. Aller leur parler de régimes de retraite, ça n'a aucun sens. Pire que ça, ils voulaient entrer en contact avec les enfants. Nous étions tout à fait contre cette idée», a-t-il indiqué en entrevue avec La Presse Canadienne.

La Coalition, qui regroupe la plupart des employés syndiqués des municipalités du Québec, s'oppose farouchement au projet de loi 3 qui prévoit une réforme des régimes de retraite dans le monde municipal.

M. Fortier a précisé avoir fait part de son opposition au Service de police de Longueuil et que celui-ci l'avait assuré qu'il interviendrait si des manifestants tentaient d'approcher les enfants.

«Suivant les démarches que nous avons effectuées, la Coalition a tout simplement décidé de rester à l'écart», a-t-il précisé, en ajoutant que les manifestants tenteraient de remettre des objets promotionnels aux adultes qui devaient être présents.

Dans un communiqué publié en début de soirée, la Coalition a expliqué que son action se voulait surtout «informative et rassembleuse».

«La Coalition est déjà engagée dans les Jeux, puisque ce sont les chauffeurs du Réseau de transport de Longueuil (RTL) qui véhiculeront les 3700 athlètes et les milliers de bénévoles. On souhaitait leur offrir un ‘petit plus’ », a expliqué Marc Ranger, porte-parole de la Coalition. «C’est évident que le combat que l’on mène est intergénérationnel : on veut maintenir notre droit à la négociation, mais on se bat également pour que les jeunes aient, eux aussi, une retraite décente.»

Les membres de la Coalition ont distribué des bouteilles d’eau réutilisables et des frisbees à la foule présente lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux.

La Coalition disait vouloir également «passer un message» à la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire.

«M. Ranger (Marc Ranger, le porte-parole de la Coalition) aurait pu me parler ailleurs, autrement, différemment», a laissé tomber Mme St-Hilaire, rejointe à son tour.

La mairesse de Longueuil a qualifié de malhabile et de maladroite la démarche de la Coalition et elle voit mal comment cela pourrait servir la cause des syndiqués.

«Ils se servent de cette tribune parce que c'est un événement qui réunira beaucoup de monde, qui est très attendu. Je ne pense pas que ce soit la bonne place, mais ils ont fait ce choix. Ils vivront avec. Je crois sincèrement que cela va se retourner contre eux», a estimé la mairesse.

Quelque 3700 jeunes athlètes de toutes les régions participeront aux Jeux du Québec, qui se déroulent jusqu'au 9 août.

PLUS:pc