NOUVELLES

Jeux du Commonwealth/Dopage: une haltérophile nigériane privée d'or

01/08/2014 03:32 EDT | Actualisé 01/10/2014 05:12 EDT

La jeune haltérophile nigériane Chika Amalaha a été privée de sa médaille d'or aux Jeux du Commonwealth à Glasgow, après avoir été testée positive à des diurétiques et des agents masquants, ont annoncé vendredi les organisateurs.

Amalaha, 16 ans, était devenue le 25 juillet la plus jeune médaillée d'or de l'histoire des Jeux du Commonwealth en haltérophilie.

Lauréate chez les 53 kg, l'haltérophile a été reconnue coupable de dopage après que l'analyse de l'échantillon B d'un test effectué après sa victoire a confirmé le résultat du premier, a indiqué dans la journée le directeur général de la Fédération des Jeux du Commonwealth (CGF), Mike Hooper.

"Je peux dire que l'analyse de l'échantillon B de l'haltérophile nigériane Chika Amalaha a été réalisée et qu'elle a confirmé l'analyse et le résultat de l'échantillon A", a-t-il expliqué.

"Amalaha a été disqualifiée de l'épreuve d'haltérophilie des Jeux et son résultat dans la compétition a été annulé", a ensuite annoncé le CGF.

La médaille d'or revient à l'athlète de Papouasie-Nouvelle-Guinée Dika Toua, alors que les Indiennes Santoshi Matsa et Swati Singh héritent respectivement de l'argent et du bronze.

bur/nr/jta/jde/fbx

PLUS:hp