NOUVELLES

Gaza: le bilan monte à 107 Palestiniens tués à Rafah (secours)

01/08/2014 10:11 EDT | Actualisé 01/10/2014 05:12 EDT

Au moins 107 Palestiniens ont été tués depuis vendredi lors d'attaques militaires israéliennes qui ont suivi la disparition d'un soldat israélien probablement capturé dans la bande de Gaza, près de Rafah (sud), selon un nouveau bilan des secours locaux établi tôt samedi.

Ces attaques se sont poursuivies durant la nuit. Au moins 35 Palestiniens ont été tués à Rafah depuis vendredi minuit (21H00 gmt) lors d'une série de raids de l'aviation israélienne. Quinze des victimes, dont cinq enfants âgés de 3 à 12 ans, faisaient partie de la même famille dont la maison a été détruite, a précisé le chef des services de secours Ashraf Qodra.

Auparavant, cinq corps de Palestiniens avaient été découverts vendredi dans la soirée sous les décombres de bâtiments attaqués à Rafah, tandis deux autres Palestiniens étaient tués par des obus de chars israéliens. Plus tard dans le nuit six autres Palestiniens ont trouvé la mort lors de raids aériens, a-t-on ajouté de même source.

Par ailleurs, trois autres Palestiniens ont été tués à la suite de tirs de chars à Khan Younès situé à proximité de Rafah, tandis que cinq autres Palestiniens étaient tués dans la ville de Gaza, a ajouté le porte-parole.

Selon le nouveau bilan du porte-parole, plus de 1.640 Palestiniens, très majoritairement des civils, ont été tués depuis le lancement de l'opération israélienne dans la bande de Gaza le 8 juillet.

Les chances d'une trêve durable semblent plus éloignées que jamais après la probable capture par l'ennemi d'un sous-lieutenant de 23 ans, Hadar Goldin, près de Rafah.

Deux soldats israéliens ont également été tués au cours de l'affrontement.

La ministre israélienne de la Justice Tzipi Livni, qui fait partie des huit membres du cabinet de sécurité, a accusé le Hamas d'être responsable de la disparition du sous-lieutenant.

"Le Hamas paiera le prix fort et, si ce n'était pas encore suffisamment évident, le monde sait désormais qui est responsable des destructions et du sang qui coule dans la bande de Gaza", a affirmé Tzipi Livni citée par le site d'informations israélien Walla.

sa-jlr/mf

PLUS:hp