NOUVELLES

Allergan poursuit Valeant et sa partenaire, les accusant de délit d'initié

01/08/2014 02:13 EDT | Actualisé 01/10/2014 05:12 EDT

IRVINE, États-Unis - Allergan (NYSE:AGN), fabricant du produit contre les rides Botox, a lancé une poursuite contre l'entreprise pharmaceutique montréalaise Valeant (TSX:VRX) et un fonds spéculatif au sujet de leur offre publique d'achat hostile, affirmant qu'ils se sont rendus coupables de délit d'initié avant l'annonce de leur projet d'acquisition.

La poursuite vise Valeant Pharmaceuticals International, le fonds spéculatif new-yorkais Pershing Square Capital Management et son dirigeant, William Ackerman.

Selon le texte de l'action en justice, Valeant, qui a mis la main sur plus d'une centaine de petites sociétés pharmaceutiques ces dernières années, a fait appel à Pershing afin de financer son projet d'acquisition d'Allergan.

Pershing aurait acheté en douce pour 3,2 milliards $ US d'actions auprès d'actionnaires d'Allergan inconnus entre février et avril, avant de réaliser un bénéfice exceptionnel lorsque Valeant a annoncé vouloir acheter Allergan, fait valoir le document.

Allergan a rejeté la dernière offre d'achat hostile des deux partenaires, estimée à plus de 53 milliards $ US.

Les porte-parole de Valeant et Pershing n'ont pas répondu aux demandes de commentaires.

PLUS:pc