#FireChallenge: la nouvelle mode stupide sur les réseaux sociaux (VIDÉOS)

Publication: Mis à jour:

Ils s'enflamment sur le web. La mode n'est plus à la "Neknomination" ou au défi "à l'eau ou au resto". Maintenant, jouer avec le feu (littéralement), c'est tendance... et c'est très dangereux.

Eh oui, se brûler le corps est la nouvelle manière d'épater ses amis sur les réseaux sociaux aux États-Unis. Baptisée #FireChallenge, cette tendance "n'est pas tout à fait nouvelle, mais elle semble avoir pris de l'ampleur cette semaine", explique le site The Daily Dot. On compte 1500 tweets comprenant le hashtag #FireChallenge dans les sept derniers jours. Alors que pendant les trois semaines avant celle-ci, on en dénombrait une centaine.

Ce "jeu", si on peut l'appeler ainsi, consiste à s'enduire de liquides inflammables avant de se mettre le feu sur une partie du corps avec un briquet avant de s'éteindre le plus rapidement possible avec ce qu'on a sous la main (eau, serviette...). Sur les réseaux sociaux, même si beaucoup ont déploré "ce challenge stupide", cela n'en a pas empêché d'autres de continuer à poster des vidéos de leurs "exploits" sur Vine et Instagram. "Nous étions idiots de faire ça, mais c'était fun", a déclaré une jeune fille, en accompagnant son message de smiley pleurant de rire. Pendant qu'un autre inconscient s'est targué d'avoir "mis le feu à [sa] main".

Sans surprise, l'expérience peut mal tourner. "À Lexington dans le Kentucky, un garçon de 15 ans souffre de brûlures au second degré après s'être mis le feu au niveau du torse", raconte The Daily Dot. "Je ne sais pas, je n'étais pas réellement conscient", a expliqué l'adolescent à WKYT-TV.

Ce challenge peut donc être une porte d'entrée directe vers l'hôpital. Celui de l'université du Kansas a assuré à la chaîne KCTV5 qu'une dizaine de patients par semaine ont présenté des brûlures causées par ce genre de défi. "Ils s'enflamment les jambes et malheureusement, cela aboutit à des brûlures au troisième degré nécessitant une greffe de peau", a raconté le docteur Dhaval Bhavsar, cité par la chaîne.

"Les gens n'ont pas conscience des conséquences. Cela va au-delà de la blague sur YouTube et cela laisse des séquelles qui peuvent être permanentes" ont déploré les pompiers de la localité d'Overland Park dans le Kansas.


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


Aussi sur Le HuffPost:

Close
Les 10 pires Neknominations de nos collègues anglais du HuffPost.uk
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Réseaux sociaux : le «Fire Challenge» alarme l'Amérique

RÉSEAUX SOCIAUX #FireChallenge: la nouvelle dérive ...