NOUVELLES

Ebola: le président de Sierra Leone décrète l'état d'urgence

31/07/2014 06:11 EDT | Actualisé 30/09/2014 05:12 EDT
ZOOM DOSSO via Getty Images
A picture taken on July 24, 2014 shows staff of the Christian charity Samaritan's Purse putting on protective gear in the ELWA hospital in the Liberian capital Monrovia. An American doctor battling West Africa's Ebola epidemic has himself fallen sick with the disease in Liberia, Samaritan's Purse said on July 27. AFP PHOTO / ZOOM DOSSO (Photo credit should read ZOOM DOSSO/AFP/Getty Images)

Le président de Sierra Leone, Ernest Bai Koroma, a décrété jeudi l'état d'urgence face à l'épidémie de virus Ebola qui a fait 224 morts dans le pays, et annulé son voyage pour le sommet Afrique/Etats-Unis la semaine prochaine.

Evoquant un "défi exceptionnel" lors d'une allocution télévisée, M. Koroma a expliqué "décréter l'état d'urgence, pour nous permettre de prendre des mesures plus fermes face à l'épidémie d'Ebola", sur une période de 60 à 90 jours, éventuellement reconductible.

Le chef de l'Etat a annoncé une batterie de mesures pour enrayer la propagation de l'épidémie, dont le placement en quarantaine des foyers d'Ebola, l'escorte des travailleurs sanitaires par les forces de sécurité et des perquisitions pour repérer les malades présumés.

"Afin de continuer à prendre directement le contrôle de la situation, j'ai annulé mon voyage au sommet Etats-Unis/Afrique" (prévu à Washington), a-t-il indiqué, précisant qu'il se rendrait vendredi à Conakry pour une réunion sur l'épidémie des présidents de l'Union du fleuve Mano (Guinée, Liberia, Sierra Leone, Côte d'Ivoire, dont les trois premiers sont touchés par Ebola).

M. Koroma a également décrété l'annulation des voyages à l'étranger de ses ministres à l'exception des "engagements absolument essentiels", de toutes les réunions publiques sauf celles consacrées à la lutte contre l'épidémie, et le renvoi du Parlement.

"Ebola est une réalité, et nous devons arrêter sa propagation. Il y a eu plus de 130 survivants de cette maladie", a-t-il plaidé.

Ebola Outbreak


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



INOLTRE SU HUFFPOST

La structure incroyable des virus