NOUVELLES

Air Algérie: des familles entières décimées

25/07/2014 10:42 EDT
ASSOCIATED PRESS
This photo provided Friday July 25, 2014 by the French army shows a helicopter at the site of the plane crash in Mali. French soldiers secured a black box from the Air Algerie wreckage site in a desolate region of restive northern Mali on Friday, the French president said. Terrorism hasn't been ruled out as a cause, although officials say the most likely reason for the catastrophe that killed all onboard is bad weather. At least 116 people were killed in Thursday's disaster, nearly half of whom were French. (AP Photo/ECPAD)

Des familles entières décimées, mais aussi des humanitaires oeuvrant au Burkina Faso, des expatriés ou des touristes rentrant de voyage dans ce pays africain: les 118 disparus dans l'accident au Mali de l'avion d'Air Algérie laissent des proches anéantis.

Parmi les victimes de 15 nationalités différentes, figurent 54 Français, 23 Burkinabès mais aussi des Libanais, Canadiens, Allemands, Luxembourgeois...

Dix membres d'une même famille française ont péri dans l'accident, des grands-parents aux petits-enfants. "C'est une nouvelle brutale. Ca raye de la terre une famille toute entière. C'est une tragédie", a déclaré Patrice Dunand, maire de Gex, ville de l'est de la France où résidaient Eric et Estelle Reynaud, un couple de quadragénaires, très impliqués dans la vie associative sportive de la commune.

Dans la région de Nantes (ouest), des fleurs ont été déposées à la porte de la famille Ouedraogo, d'origine burkinabè. A bord de l'avion "il y avait mon frère, sa femme et leurs quatre enfants plus un neveu", a expliqué Amadou Ouedraogo, qui vit lui aussi dans la région nantaise. "Avec sa femme, ils ont fait l'effort pour amener les enfants découvrir leurs racines et voilà...".

"C'était mon meilleur ami, mon frère": la voix cassée, Jean-Jacques Dupré, pharmacien à Guéret, dans le sud-ouest de la France, évoque son associé, Bertrand Gineste, qui a péri dans cet accident avec son épouse Véronique et leurs trois enfants.

Agé de 55 ans, M. Gineste avait effectué son service militaire de 18 mois au Burkina Faso et était trésorier de l'association Guéret-Zitenga, du nom du département burkinabé de 45.000 habitants jumelé avec la ville de Guéret.

Selon le maire, "la famille avait effectué ce déplacement à titre privé", M. Gineste souhaitant "faire découvrir" ce pays qu'il aimait à sa femme et ses enfants.

- "Au Liban, la capitale des accidents d'avion" -

Trois familles libanaises ont aussi été détruites alors qu'elles rentraient au pays pour y fêter l'Aïd-al-Fitr qui marque la fin du Ramadan.

Fayez Daher, originaire de la région de Tyr, a perdu sa femme Randa et leurs trois enfants. "Ça faisait 24 ans qu'ils étaient à l'étranger et cela faisait quatre ans qu'ils n'étaient pas venus ici. Ils venaient pour la fête (du Fitr), pour voir leurs tantes", a témoigné en larmes Amina Daher, la soeur de Fayez.

Monji al Hassan a lui perdu son cousin Radwane Khalil, dont la femme et les quatre enfants ont aussi péri dans l'accident. "Ils étaient au Burkina Faso, ils travaillaient dans le commerce comme tous les Libanais qui fuient les catastrophes au Liban", a raconté M. al Hassan.

Le village d'El-Kharayeb, également près du Tyr, d'où est originaire la famille de Bilal Dehaini, un couple avec trois enfants de 4 à 11 ans également disparus, semble poursuivi par le destin.

"C'est la capitale des accidents d'avion", affirme Ibtistissam, la soeur de Bilal. Quatorze habitants sont morts dans l'accident en décembre 2003 d'un Boeing 727 assurant la liaison Cotonou-Beyrouth et 4 dans l'accident d'avion de l'Ethiopian Airlines qui reliait Beyrouth-Bolé en janvier 2010.

Marié à une Allemande, Bilal venait assister au mariage de neveux. "Le mariage n'aura pas lieu, Bilal était impatient et joyeux à l'idée de participer au mariage et de passer avec nous l'Aid-al-Fitr mais la volonté de Dieu est plus forte. C'est une grande perte, nous n'arrivons à y croire", se lamente sa soeur.

- "Des gens extraordinaires" -

André Joly, 60 ans, et Jutta Zoller, 56 ans, un couple d'éducateurs de l'Est de la France, revenaient eux d'un chantier humanitaire au Burkina Faso avec deux jeunes qu'ils encadraient.

Le couple était parti le 2 juillet au Burkina, où il se rendait régulièrement depuis 20 ans.

"C'étaient des gens extraordinaires. Ils s'occupaient de jeunes confiés par les services sociaux. Ils ont fait une cinquantaine de chantiers, dont beaucoup au Burkina. Nous sommes anéantis. Aussi bien au Burkina qu'ici, on se serre les coudes", a-t-elle ajouté.

Jean-Marie Rauzier était engagé depuis six ans dans l'association "Camélia Burkina", basée dans le sud de la France. Ce retraité de 70 ans se trouvait en mission depuis le 23 mai à Koudougou, où il avait constitué une cellule d'aide scolaire et de préparation des jeunes aux examens.

Partout, la douleur des proches est la même.

"Je suis anéanti", dit Seydou Cissé, Malien résidant à Roubaix dans le Nord de la France, après avoir appris la disparition de son ami Bakary Diallo, 35 ans, espoir du cinéma malien.

"Sa famille est au Mali. Sur Roubaix, c'est moi, sa famille", a expliqué Seydou Cissé. "On dort ensemble, on fait tout ensemble, on a toujours tout fait ensemble. On a fait la même école au Mali. On a fait les concours ensemble, on est venu ici ensemble", dit-il, la voix grave.

Cette année, Richard Julia, 57 ans, avait laissé son avion à Ouagadougou. Ce Français, propriétaire d'un hôtel-restaurant dans la capitale burkinabé, était pilote d'avion de tourisme chevronné.

"Il lui arrivait de revenir en France depuis le Burkina avec son propre avion, ce qui lui permettait de le faire réviser à Marseille" (sud), a expliqué à l'AFP, sous couvert de l'anonymat, un proche de la famille. Dans l'avion d'Air Algérie, il avait pris place à côté de son épouse, Paulina, d'origine chilienne.

VOIR AUSSI:

» Les premières images du crash (VIDÉO)

» Cinq Québécois parmi les victimes (VIDÉO)

Écrasement d'un avion d'Air Algérie


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?