NOUVELLES

Australie: un médecin, militant pour l'euthanasie, suspendu par l'Ordre des médecins

24/07/2014 02:53 EDT | Actualisé 22/09/2014 05:12 EDT

Un médecin, fer de lance de la campagne en faveur de l'euthanasie en Australie, a été suspendu du Conseil de l'ordre des médecins, qui l'accuse d'avoir aidé au suicide d'un homme qui ne souffrait d'aucune maladie physique.

Philip Nitschke, 66 ans, a été suspendu mercredi soir par le Conseil de l'ordre australien des médecins, réuni en urgence. La décision de le suspendre définitivement, ou pas, sera prise à la fin d'une enquête.

Le médecin milite depuis plus de dix ans en faveur de l'euthanasie, une pratique interdite en Australie --elle a été autorisée pendant quelques mois au cours des années 1990 dans la région des Territoires du Nord.

Le Dr Nitschke est accusé d'avoir aidé Nigel Brayley, 45 ans, à mettre fin à ses jours tout en sachant parfaitement que l'homme n'était pas malade.

Brayley, originaire de Perth (ouest), s'est suicidé en mai après avoir avalé du Nembutal qu'il avait importé illégalement. Il avait échangé plusieurs mails avec le médecin. Nitschke estime qu'il n'y avait pas de lien patient-médecin entre eux deux.

L'homme était en dépression depuis la mort de sa femme en 2011, tombée du haut d'une carrière. La police avait ouvert une enquête, jugeant suspectes les conditions de l'accident. Elle enquêtait sur le mari, selon la presse australienne, mais il n'avait jamais été cité officiellement comme suspect par la police.

Pour le Conseil de l'ordre, Philip Nitschke, fondateur de l'association militante Exit International, a manqué à son devoir professionnel car il aurait dû recommander une aide psychiatrique pour Nigel Brayley.

Le médecin a estimé jeudi que cette décision était "politiquement motivée" et qu'il était "totalement idiot" de penser qu'il représentait un danger pour la sécurité du public.

Lors de la courte période pendant laquelle l'euthanasie a été déclarée légale dans les Territoires du Nord, le Dr Nitschke avait été le premier à injecter une solution létale à une personne ayant demandé à mourir.

mp/fmp/ia

PLUS:hp