NOUVELLES

Majka remporte la 17e étape du Tour de France et Nibali reste en jaune

23/07/2014 12:08 EDT | Actualisé 22/09/2014 05:12 EDT

SAINT-LARY-SOULAN, France - Le Polonais Rafal Majka a remporté la 17e étape du Tour de France, en orchestrant une échappée tardive au cours de la dernière des quatre ascensions costaudes de la course dans les Pyrénées.

Deuxième à 46 secondes derrière, le meneur de la Grande Boucle, Vincenzo Nibali, a pris une sérieuse option sur la victoire. Il a ajouté une cinquantaine de secondes à l'avance qu'il détenait face à son principal rival, Alejandro Valverde, que seul un vaillant effort dans la dernière montée lui a évité un pire décalage. L'avance de Nibali, de l'équipe Astana, est de cinq minutes 26 secondes.

C'est la deuxième victoire d'étape de Majka, vainqueur également de la 14e étape. C'est également la deuxième victoire d'affilée de l'équipe Tinkoff-Saxo Bank, suivant la première en carrière de l'expérimenté australien Michael Rogers la veille.

«J'avais promis à Bjarne aujourd'hui que je gagnerais l'étape», a révélé Majka en parlant du gérant de l'équipe, Bjarne Riis.

La course de mercredi, d'une distance de 124,5 kilomètres, était la plus courte du Tour cette année, et la deuxième en l'espace de trois jours dans les montagnes bordant les frontières de la France et de l'Espagne.

Elle comportait trois ascensions de catégorie 1, en partance de Saint-Gaudens, en plus d'une montée finale d'une dizaine de kilomètres jusqu'à la station de ski Pla d'Adet, qui surplombe la ville de Saint-Lary-Soulan.

Majka a démontré être le meilleur grimpeur du Tour. Le Polonais âgé de 24 ans a consolidé son emprise au sommet du classement pour l'obtention du maillot blanc à pois rouge, qu'on attribue au champion de la montagne.

Majka a dit qu'il s'est senti fort dans les cinq derniers kilomètres parce qu'il avait pu se ménager au cours de la longue course de la veille. Il avait fini au sein d'un peloton à 24 minutes et demie du vainqueur Rogers.

«Je me sentais très bien dans la dernière montée, a-t-il dit en anglais. Pour moi, quand il y a plusieurs acensions, je suis à mon mieux.»

Majka l'a emporté dans un temps de trois heures, 35 minutes 23 secondes. L'Italien Giovanni Visconti, qui a tenté de se distancer du peloton à neuf kilomètres de la fin, a fini deuxième, à 29 secondes. Nibali a pris le troisième rang.

Quatrième, le Français Jean-Christophe Peraud est de retour dans la lutte pour l'obtention d'une place sur le podium. Il pointe maintenant au quatrième rang au classement cumulatif, à 6:08 de Nibali, mais seulement à huit secondes de son compatriote Pinot.

L'Américain Tejay van Garderen, en sixième position, a perdu une autre minute face à Nibali et il accuse maintenant un retard de 10:19.

Mardi, il avait vu ses espoirs de monter sur le podium presque s'évanouir.

«Ç'a été une déconfiture mardi. Je n'étais tout simplement pas là, a commenté l'Américain. Un podium est encore possible, mais ce sera très difficile.»

Jeudi, la dernière étape dans les Pyrénées sera longue de 145,5 kilomètres entre Pau et Hautacam, avec deux ascensions colossales, incluant une menant à l'arrivée.

PLUS:pc