NOUVELLES

Les premiers corps de victimes du vol malaisien arrivent aux Pays-Bas

23/07/2014 07:48 EDT | Actualisé 22/09/2014 05:12 EDT

KHARKIV, Ukraine - Deux appareils militaires transportant 40 cercueils avec les premiers corps de victimes de l'écrasement du vol 17 de Malaysia Airlines ont atterri mercredi dans la ville d'Eindhoven, dans le sud des Pays-Bas, apportant un certain réconfort aux proches endeuillés qui devront encore attendre pour l'identification des corps et pour des réponses sur les circonstances du drame.

Les deux appareils avaient quitté plus tôt mercredi les plaines de l'est de l'Ukraine.

Le gouvernement néerlandais a déclaré une journée nationale de deuil.

Six jours après qu'ait été abattu le Boeing 777 survolant les champs de bataille de l'est de l'Ukraine, les premiers corps de victimes arrivent finalement aux Pays-Bas, le pays le plus éprouvé par le drame.

L'écrasement de l'appareil, jeudi dernier, a tué 298 personnes — la plupart citoyens néerlandais.

L'Ukraine et des pays occidentaux exhortent les rebelles prorusses qui contrôlent le secteur où s'est écrasé l'appareil à permettre une enquête exhaustive et indépendante, un appel renforcé par le président russe Vladimir Poutine. Bien que convaincus qu'un missile a fait tomber l'appareil à partir d'un secteur prorusse en Ukraine, les autorités américaines affirment que le rôle de Moscou demeure incertain.

Deux avions militaires, un néerlandais et un australien, ont quitté en mi-journée, en direction de la base aérienne d'Eindhoven, aux Pays-Bas, attendus par le roi Willem-Alexander, la reine Maxima, le premier ministre Mark Rutte et des centaines de proches.

Le doute persistait quant à savoir combien des 282 corps que les rebelles disaient avoir retrouvés se trouvaient dans le train arrivé mardi à Kharkiv, un secteur contrôlé par les forces gouvernementales ukrainiennes.

PLUS:pc