NOUVELLES

Le ministre israélien des Affaires étrangères en visite à Moscou lundi (agence)

23/07/2014 10:39 EDT | Actualisé 22/09/2014 05:12 EDT

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, sera en visite à Moscou lundi pour s'expliquer sur l'offensive menée par l'armée israélienne à Gaza auprès de la Russie, qui demande un cessez-le-feu, a annoncé mercredi l'agence russe Interfax.

Le ministre, russophone, doit donner à Moscou une conférence de presse à 13H00 locale (09H00 GMT) sur le thème "L'opération antiterroriste d'Israël dans la bande de Gaza" dans les locaux d'Interfax.

Le ministère russe des Affaires étrangères n'a pas souhaité confirmer si une rencontre avec le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, ou avec le Kremlin était au programme de la visite de M. Lieberman à Moscou.

Le président russe Vladimir Poutine a pour sa part déploré mercredi, au cours d'une conversation téléphonique avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, la "détérioration dramatique de la situation humanitaire" à Gaza et "la mort et la souffrance de la population civile".

"A cet égard, M. Poutine a souligné la nécessité d'un cessez-le-feu et du règlement du conflit par des moyens politiques", rapporte un communiqué du Kremlin.

Depuis le déclenchement de l'offensive terrestre de l'armée israélienne, Moscou n'a cessé de lancer des appels au cessez-le-feu, notamment après un entretien téléphonique vendredi entre Vladimir Poutine et son homologue iranien Hassan Rohani.

"Israël a besoin de discuter avec la Russie, le seul pays qui a des contacts avec les dirigeants iraniens", estime Evguéni Satanovski, président de l'Institut pour les études sur le Proche-Orient interrogé par l'AFP.

"Israël accuse le Hamas d'être manipulé par les Gardiens de la révolution iranienne, qui continuent à lui fournir des roquettes", explique l'expert.

Lundi, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a en effet accusé l'Iran de "financer, et équiper Gaza avec des milliers de roquettes".

L'offensive israélienne à Gaza a été déclenchée le 8 juillet par des raids aériens avant de s'étendre à un assaut terrestre lancé jeudi soir avec l'objectif de faire cesser les tirs de roquettes sur Israël. L'opération a déjà fait 650 morts du côté palestinien et 31, côté israélien.

or-all-pop/abk

PLUS:hp