NOUVELLES

GB: risque de pénurie de nourriture et d'eau à Gaza (Oxfam)

23/07/2014 03:30 EDT | Actualisé 22/09/2014 05:12 EDT

Le déplacement de milliers de Palestiniens qui ont fuit leur maison depuis le début de l'offensive israélienne contre Gaza risque d'entraîner une pénurie d'eau potable et de nourriture, selon l'ONG britannique Oxfam.

Plus de 120.000 personnes notamment "des femmes et des enfants" ont été déplacées depuis le début de l'offensive israélienne mais ne peuvent échapper aux violences du fait "de la fermeture des frontières avec Israël et l'Egypte", a déclaré Oxfam dans un communiqué mercredi.

"Les hôpitaux et les ressources en eau sont en flux tendus et les besoins augmentent de jour en jour. Les gens fuient terrifiés", a précisé Nishant Pandey, responsable d'Oxfam en Israël et dans les territoires occupés palestiniens.

Le réseau d'assainissement a été endommagé par les combats "et seule la moitié des stations d'épuration fonctionnent à Gaza", ajoute le communiqué, perturbant l'approvisionnement en eau de "plus d'un million de personnes".

Une grande partie de la région, densément peuplée le long de la mer Méditerranée, ne dispose de l'électricité que quatre heures par jour, souligne encore Oxfam.

Malgré les frappes aériennes, l'association humanitaire a cependant réussi à approvisionner en eau, à l'aide de camions, "19.000 personnes réfugiées dans des écoles, une mosquée, une église et dans l'hôpital d'Al Shifa", selon le communiqué.

Face à l'intensité des combats, du personnel d'Oxfam ainsi que des membres d'autres ONG ont du quitter la région.

sds/gg

PLUS:hp