NOUVELLES

Brésil: décès de l'écrivain et dramaturge nordestin, Ariano Suassuna

23/07/2014 06:38 EDT | Actualisé 22/09/2014 05:12 EDT

L'écrivain, dramaturge et poète brésilien, Ariano Suassuna, est décédé mercredi à l'âge de 87 ans à Recife, la capitale du Pernambouc, dans le nord-est du Brésil, la région dont il a été le chantre.

Suassuna a été victime d'une hémorragie cérébrale lundi et avait été opéré le même jour. Il était dans le coma depuis, a indiqué sa famille.

Considéré comme le défenseur de la culture du Nordeste et auteur de "O Auto da Compadecida" (Le Jeu de la Miséricordieuse) en 1955, sa pièce de théâtre la plus connue, Ariano Suassuna était né le 16 juin 1927, à João Pessoa (Paraiba). Il a grandi dans le "sertão" de l'Etat de Paraiba, voisin du Pernambouc.

Zone semi-aride où vivent le bétail, les riches éleveurs, leurs hommes de main et des paysans misérables, le "sertão" est un élément central de la littérature brésilienne du XXe siècle.

C'est en 1942 que Suassuna déménage avec sa famille à Recife et il ne s'en éloignera plus : il y sera étudiant, puis avocat et enseignant, artiste et écrivain, toujours profondément immergé dans la vie culturelle du Pernambouc dont il fut secrétaire à la Culture.

De 1946 à 1948, Ariano Suassuna, âgé d'une vingtaine d'années à peine, publie dans des revues et suppléments littéraires de journaux ses premiers poèmes liés au Romanceiro Populaire Nordestin.

Il a eu plusieurs contes et livres adaptés à la télévision et au cinéma et traduits en plusieurs langues.

Dans les années 70, Suassuna avait fondé le Mouvement Armorial, qui défendait la création d'un art érudit nordestin à partir des racines populaires.

En 1990, il avait été nommé à l'Académie des Lettres brésiliennes de Rio de Janeiro.

Vendredi dernier il avait encore donné un "cours spectacle" au théâtre Luiz Souto Dourado à Garanhuns (près de Recife) pour les jeunes de la région.

cdo/myl

PLUS:hp