NOUVELLES

Les avions des transporteurs américains ne peuvent plus se rendre à Tel Aviv

22/07/2014 11:53 EDT | Actualisé 21/09/2014 05:12 EDT

Les transporteurs américains sont interdits de vols à destination de Tel Aviv, en Israël, à la suite de l'explosion d'une roquette du Hamas à proximité de l'aéroport, a indiqué mardi l'Administration fédérale de l'aviation (FAA) aux États-Unis.

Air Canada a également signalé sur Twitter l'annulation de son vol de mardi soir en partance de Toronto pour Tel Aviv. Le transporteur a indiqué qu'il continuera à évaluer la situation pour les prochains jours, et en avisera les voyageurs. Air France et Lufthansa ont elles aussi suspendu mardi leurs vols vers l'aéroport Ben Gurion.

L'interdiction aux États-Unis a été émise pour 24 heures à partir de mardi midi. L'avis touche seulement les transporteurs américains puisque la FAA n'a pas d'autorité sur les transporteurs d'autres pays. L'agence a affirmé qu'elle continuerait d'évaluer la situation et de livrer des mises à jour aux transporteurs américains.

Avant la décision de la FAA, Delta Air Lines et United Airlines avaient annulé tous leurs vols vers Israël jusqu'à nouvel ordre, faisant état des informations selon lesquelles une roquette avait été lancée près de l'aéroport Ben Gurion à Tel Aviv. Un Boeing 747 de Delta en partance de New York survolait la Méditerranée en route pour Tel Aviv, mardi, lorsqu'il a été dérouté vers Paris. Le vol 468 comptait 273 passagers et 17 membres d'équipage.

US Airways, qui compte un vol quotidien pour Tel Aviv à partir de Philadelphie, avait aussi annulé mardi les vols à l'aller et au retour. United Airlines offre aussi habituellement deux vols quotidiens vers Israël à partir de Newark, dans le New Jersey.

Plusieurs transporteurs aériens dans le monde ont emboîté le pas à leurs homologues américains, invoquant des questions de sécurité, dont certains pour une période de 36 heures. Les transporteurs aériens et voyageurs sont de plus en plus inquiets quant à la sécurité depuis l'écrasement d'un vol de Malaysia Airlines la semaine dernière en Ukraine, ayant fait 298 morts.

Le ministre israélien des Transports a demandé aux compagnies aériennes de revenir sur leur décision, disant tenter d'expliquer que l'aéroport était «sécuritaire pour les atterrissages et les décollages».

PLUS:pc