NOUVELLES

Le suspect de la tuerie de Calgary peut-il être criminellement responsable ?

22/07/2014 12:49 EDT | Actualisé 21/09/2014 05:12 EDT

CALGARY - Le jeune homme accusé d'avoir perpétré la plus grave tuerie de l'histoire de Calgary devra subir une évaluation psychiatrique afin de déterminer s'il pourra être tenu criminellement responsable de ses gestes, s'il est déclaré coupable à l'issue de son procès.

Matthew de Grood a été accusé, en avril, du meurtre prémédité de cinq jeunes gens poignardés à mort lors d'une soirée célébrant la fin des classes près du campus de l'Université de Calgary.

De Grood, âgé de 22 ans, a comparu pour la première fois, mardi matin, depuis son arrestation. Il avait des menottes aux poignets et aux chevilles et n'a rien dit pendant l'audience. Il devra se présenter à nouveau en cour le 29 août. Une audience préliminaire est également prévue pour mars prochain.

Un premier examen psychiatrique a déjà permis de déterminer que de Grood était apte à subir son procès parce qu'il comprend les accusations portées contre lui et qu'il peut communiquer avec son avocat.

L'accusé, fils d'un policier d'expérience de Calgary, reçoit des soins psychiatriques depuis son arrestation.

La police n'a pas révélé ce qu'elle croit être le mobile de la violente agression, indiquant seulement que de Grood avait été invité à la soirée du 15 avril et qu'il s'était mêlé aux autres jeunes gens avant le drame.

Zackariah Rathwell, 21 ans, Lawrence Hong, 27 ans, Joshua Hunter, 23 ans, Jordan Segura, 22 ans, et Kaiti Perras, 23 ans, ont été tués à coups de couteau.

PLUS:pc