NOUVELLES

Le Brésil prépare une nouvelle aide massive au secteur électrique

22/07/2014 05:20 EDT | Actualisé 21/09/2014 05:12 EDT

Le Brésil prépare un nouveau soutien financier au secteur électrique dont les coûts ont augmenté en raison du manque de pluies, dans le but d'éviter une hausse des tarifs qui pousserait l'inflation à la hausse.

L'aide devrait atteindre quelque 6,5 milliards de reais (2,18 milliards d'euros), a indiqué mardi à la presse le directeur de l'Agence Nationale de l'Energie (Aneel), Romeu Rufino. La somme sera attribuée aux réseaux de distribution d'électricité qui ont du acheter de l'énergie plus chère aux producteurs pour approvisionner leurs clients.

Selon M. Rufino les réseaux de distribution font face à des coûts plus élevés puisque les producteurs auxquels ils achètent l'énergie ont fait fonctionner les centrales thermiques en raison de la sécheresse affectant les centrales hydroélectriques moins chères.

En mars, les ministères des Finances et des Mines et de l'Energie avaient déjà autorisé une aide de quelque 3,7 milliards d'euros, dont 65% financés par des emprunts sur les marchés.

L'opérateur national du système électrique (ONS), organisme qui contrôle les opérations de production et de diffusion de l'énergie, a estimé que les centrales thermiques resteraient opérationnelles au moins jusqu'à la fin 2014, selon son directeur, Hermes Chipp, cité par l'agence Brasil (publique).

L'un des principaux problèmes du gouvernement est de contrôler l'inflation et une augmentation des tarifs de l'électricité la pousserait à la hausse.

En juin, la hausse des prix à la consommation a atteint 6,52% sur les douze derniers mois, dépassant le plafond de tolérance fixé à 6,50% par le gouvernement.

mav/cdo/gg

PLUS:hp