NOUVELLES

Kinshasa: coups de feu dans un camp militaire, l'aéroport évacué par l'armée (AFP)

22/07/2014 10:45 EDT | Actualisé 21/09/2014 05:12 EDT

La Garde républicaine était déployée en force dans Kinshasa mardi après-midi après avoir fait évacuer l'aéroport international de la ville, selon des journalistes de l'AFP qui ont entendu des coups de feu dans un camp militaire d'un quartier ouest vers lequel affluaient des renforts.

Vers 15h15 (14h15 GMT), une opération de ratissage était en cours dans le camp Tshatshi, a indiqué un officier de la Garde républicaine (GR, chargée de la protection du chef de l'Etat) sous couvert d'anonymat, affirmant que cette unité d'élite avait pu maîtriser "une vingtaine de personnes habillées en civil".

"La situation est sous contrôle", a-t-il ajouté.

Le quartier du palais présidentiel, dans le nord-ouest de la capitale de la République démocratique du Congo, était bouclé par des dizaines de soldats de la GR casqués, et armés de Kalachnikov et de mitrailleuses.

En l'espace de quarante-cinq minutes, il a été vidé de toutes les personnes qui y travaillaient. Des centaines de personnes ont ainsi évacué les lieux en files bruyantes.

La situation y semblait calme vers 15h30 (14h30). On n'entendait presque plus de circulation, et des sections de la GR tenaient de petits barrages routiers. Le réseau téléphonique, a été fortement perturbé pendant plusieurs dizaines de minutes.

Une heure plus tôt, plusieurs centaines de soldats de la même unité armés de mitrailleuses lourdes et de lance-roquettes avaient fait évacuer en urgence toutes les personnes présentes à l'aéroport international de Ndjili, à l'est de la ville, selon un correspondant de l'AFP sur place.

Cette intervention à l'aéroport semble avoir suivi les premiers coups de feu rapportés par plusieurs sources en provenance du camp Tshatshi.

bur/mj/sba

PLUS:hp