NOUVELLES

Deux semaines d'opération israélienne meurtrière à Gaza

22/07/2014 08:27 EDT | Actualisé 21/09/2014 05:12 EDT

Rappel des principaux développements, au 15e jour de l'offensive israélienne aérienne puis terrestre dans la bande de Gaza.

Ce conflit à Gaza, enclave sous blocus depuis des années, est le plus meurtrier depuis l'opération "Plomb durci" en 2009.

La nouvelle spirale de violences a été déclenchée après le rapt et le meurtre de trois étudiants israéliens en juin, attribués par Israël au mouvement islamiste Hamas, suivis de l'assassinat d'un jeune Palestinien brûlé vif à Jérusalem.

--JUILLET 2014--

- 8: L'armée israélienne lance à Gaza l'opération "Bordure protectrice" pour faire cesser les tirs de roquettes du Hamas. Cette offensive aérienne intervient après une série de raids aériens meurtriers dans l'enclave palestinienne.

Le Hamas prévient que "tous les Israéliens" sont "des cibles légitimes" après un tir meurtrier contre une maison.

- 9: Poursuite des raids meurtriers. Des tirs de roquettes visent Tel-Aviv et Jérusalem.

- 12: 56 Palestiniens tués, dont deux femmes lourdement handicapées lors d'une frappe contre leur foyer d'accueil.

- 13: Un commando de la marine israélienne débarque sur une plage de Gaza pour détruire un site de lancement de roquettes.

Le président palestinien Mahmoud Abbas demande à l'ONU de placer la Palestine sous "protection internationale de l'ONU".

- 15: Echec d'une trêve proposée par l'Egypte, acceptée par Israël mais rejetée par le Hamas, qui exige une levée du blocus de Gaza, l'ouverture de la frontière avec l'Egypte et la libération de dizaines de détenus.

- 16: Au moins 25 Palestiniens dont huit enfants tués. Parmi eux, quatre enfants dans le bombardement d'une plage de Gaza.

- 17: L'armée israélienne lance une opération terrestre et bombarde très intensivement la bande de Gaza par air, depuis la mer et avec des tirs de chars. 1ère intervention terrestre israélienne depuis l'opération "Plomb durci" (1.400 morts palestiniens, 2008-2009).

- 18: Israël est prêt à "élargir" l'opération terrestre lancée pour "frapper" les tunnels du Hamas (Premier ministre Benjamin Netanyahu).

- 20: Journée la plus sanglante, avec plus de 140 Palestiniens tués, dont au moins 74 à Chajaya, banlieue à l'est de la ville de Gaza. Les dirigeants palestiniens et la Ligue arabe accusent Israël de "crime de guerre". Côté israélien, 13 soldats tués.

- 21: 55 Palestiniens, dont 16 enfants, tués dans des raids et des tirs de chars israéliens, qui touchent un hôpital et un immeuble résidentiel.

Sept soldats israéliens tués au cours de combats avec le Hamas (armée).

- 22: Une quarantaine de morts, dont au moins neuf femmes dans des frappes israéliennes. Une école de l'ONU accueillant des déplacés touchée.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon réclame l'arrêt des hostilités: "Mon message aux Israéliens et aux Palestiniens est le même: +Arrêtez de combattre, commencez à parler. Traitez à la racine les causes du conflit+".

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry appelle le Hamas à accepter la proposition égyptienne de cessez-le-feu. L'UE appelle Israël à une opération "proportionnée" et "conforme aux lois humanitaires internationales".

Plusieurs grandes compagnies aériennes européennes et nord-américaines interrompent leurs vols vers Israël à la suite d'un tir de roquette non loin de l'aéroport de Tel-Aviv.

Depuis le 8 juillet, 620 Palestiniens ont été tués et 3.700 blessés, en grande majorité des civils (secours palestiniens). Plus de 100.000 Palestiniens ont été déplacés (ONU). Côté israélien, 27 soldats et deux civils ont péri.

acm/cco

PLUS:hp