NOUVELLES

Un hôpital américain doit payer 190 M $ pour l'inconduite d'un gynécologue

21/07/2014 02:00 EDT | Actualisé 20/09/2014 05:12 EDT

BALTIMORE - L'hôpital Johns Hopkins, à Baltimore, a accepté de verser un total de 190 millions $ US à plus de 8000 patientes d'un gynécologue ayant secrètement photographié et filmé les corps des femmes dans sa salle d'examen avec une caméra ressemblant à un stylo, qu'il portait autour du cou.

Le Dr Nikita Levy a été congédié en février 2013, quelques jours après qu'une employée eut fait part de ses soupçons à la direction de l'hôpital. Il avait alors dû remettre sa caméra. Il s'est enlevé la vie 10 jours plus tard. Les enquêteurs ont retrouvé chez lui quelque 1200 vidéos et 140 images entreposées dans des serveurs.

La police de Baltimore a été appelée par Johns Hopkins peu avant le congédiement du gynécologue. Les policiers locaux et les enquêteurs fédéraux ont indiqué n'avoir trouvé aucune preuve permettant de croire qu'il ait pu partager les images avec d'autres.

Un recours collectif au nom de plus de 8000 de ses patientes a été intenté contre Johns Hopkins l'an dernier, les avocats affirmant que l'hôpital aurait dû être au courant des gestes posés par le médecin.

L'avocat principal des patientes, Jonathan Schochor, a précisé qu'il était impossible d'identifier quelles patientes ont été filmées, puisque les images ne montrent pas les visages.

Selon M. Schochor, certaines patientes ont eu besoin de thérapie ou ont souffert d'insomnie à la suite des incidents, d'autres ont eu de la difficulté à travailler, ont eu des problèmes à leur domicile ou avec leur conjoint.

Johns Hopkins s'est refusé de tout commentaire à l'Associated Press, mais l'hôpital devait faire une annonce plus tard lundi.

PLUS:pc