NOUVELLES

Un ex-dirigeant de Sino-Forest accepte de payer 6,3 millions $ et de témoigner

21/07/2014 02:33 EDT | Actualisé 20/09/2014 05:12 EDT

TORONTO - L'ancien directeur des finances de Sino-Forest, David Horsley, a accepté de payer un total de 6,3 millions $ et de témoigner contre d'autres ex-dirigeants de la société forestière chinoise, qui s'est effondrée sous le coup d'allégations de fraude massive.

La majeure partie de l'argent, soit 5,6 millions $, sera versée afin de régler des poursuites en recours collectif intentées en Ontario et aux États-Unis par des investisseurs de Sino-Forest, qui a déjà été l'une des sociétés forestières à la valeur la plus élevée à la Bourse de Toronto.

David Horsley versera également 700 000 $ dans le cadre d'une entente avec la Commission des valeurs mobilières de l'Ontario (CVMO), qui compte des dossiers en suspens impliquant d'autres anciens dirigeants de Sino-Forest.

En outre, M. Horsley s'est vu interdire à vie par la CVMO d'être administrateur ou dirigeant d'une société.

L'organisme ontarien de réglementation a indiqué que rien ne prouvait que M. Horsley avait été malhonnête, imprudent ou qu'il avait délibérément fermé les yeux, mais qu'il avait reconnu avoir failli à la tâche en ignorant l'existence de sérieux problèmes qui auraient dû être connus des investisseurs.

PLUS:pc