NOUVELLES

L'Ukraine, le pays le plus risqué pour les journalistes en 2014

21/07/2014 03:47 EDT | Actualisé 20/09/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
A man gestures at a crash site of a passenger plane near the village of Grabovo, Ukraine, Thursday, July 17, 2014. Ukraine said a passenger plane carrying 295 people was shot down Thursday as it flew over the country, and both the government and the pro-Russia separatists fighting in the region denied any responsibility for downing the plane. (AP Photo/Dmitry Lovetsky)

L'Ukraine a été le pays le plus dangereux pour les journalistes au premier semestre 2014, a annoncé lundi l'Institut international pour la sécurité de la presse (INSI), qui étudie la sécurité des reporters travaillant dans des environnements dangereux.

Sept journalistes et assistants ont été tués durant les six premiers mois de l'année en Ukraine où s'affrontent forces gouvernementales et séparatistes prorusses. Cinq sont morts au cours des deux derniers mois dans l'est du pays. Il s'agit de trois journalistes russes et deux italiens, qui ont péri près de la frontière entre l'Ukraine et la Russie.

Le rapport ne mentionne pas le nombre de journalistes qui ont pu être menacés, kidnappés et blessés.

On compte 61 morts dans les rangs de la presse au premier semestre 2014, soit 21 de plus que durant la même période un an plus tôt. De ce nombre, il y avait 41 journalistes locaux et 12 journalistes étrangers. 

Au total, 110 journalistes et représentants de la presse ont été tués sur le terrain en 2013, selon l'INSI.

INOLTRE SU HUFFPOST

12 dessins pour la liberté de la presse