NOUVELLES

Le secteur manufacturier canadien se rapproche d'une véritable reprise

21/07/2014 10:24 EDT | Actualisé 20/09/2014 05:12 EDT

OTTAWA - Le secteur manufacturier canadien se rapproche finalement d'une véritable reprise, après avoir passé les huit dernières années en mode survie, selon un nouveau rapport du cabinet de consultants KPMG.

Dans son rapport, rendu public lundi, KPMG affirme que plusieurs des vents contraires qui ont ralenti le secteur durant et depuis la récession de 2008-09 sont sur le point de changer de direction.

L'un des aspects les plus encourageants, selon KPMG, est que les entreprises canadiennes sont beaucoup moins nombreuses à confier leur production à des sous-traitants en Chine ou ailleurs pour réduire leurs coûts, et qu'elles s'attardent davantage à la croissance.

Le rapport, dont les conclusions reposent sur un sondage mené auprès de 154 hauts dirigeants de l'industrie manufacturière, révèle qu'à peine 14 pour cent des fabricants ont l'intention de s'approvisionner en Chine, comparativement à 31 pour cent en 2013.

De même, ils ne sont que trois pour cent à avoir l'intention de s'approvisionner en Inde cette année, par rapport à 12 pour l'an dernier.

«La hausse des coûts de l'énergie et du transport, le resserrement des délais et la hausse de l'inflation en Chine ont fait du Canada et des États-Unis des sources d'approvisionnement plus intéressantes», a écrit KPMG.

«Le coût raisonnable de l'énergie, ainsi que la qualité et l'uniformité des produits offerts au pays ont aussi poussé les fabricants canadiens à s'approvisionner de nouveau sur le marché intérieur», a ajouté la firme.

La réaction à la question sur la délocalisation a été «étonnante», a observé Laurent Giguère, leader national aux marchés industriels chez KPMG, ajoutant qu'elle laissait croire que l'attraction exercée par la main-d'oeuvre bon marché dans les économies émergentes commençait à faiblir.

KPMG cite la reprise de l'économie américaine et la hausse du dollar canadien parmi les autres facteurs favorables au secteur manufacturier canadien, qui a connu en février sa plus importante croissance mensuelle depuis la récession, avec des revenus ayant augmenté de 1,4 pour cent.

Le secteur a également réalisé une solide performance en mai, alors que ses ventes ont augmenté de 1,6 pour cent par rapport à celles du mois d'avril. Il s'agissait de sa quatrième hausse des ventes en cinq mois.

Selon KPMG, le secteur manufacturier demeure l'un des plus importants et dynamiques au Canada. En 2013, environ 80 000 entreprises manufacturières du pays ont généré des revenus de près de 600 milliards $ et employaient environ 1,8 million de personnes.

PLUS:pc