NOUVELLES

GP d'Allemagne - Baromètre des équipes: Williams continue, Ferrari résiste

21/07/2014 05:41 EDT | Actualisé 20/09/2014 05:12 EDT

La 10e manche de la saison 2014 de Formule 1, dimanche à Hockenheim, a permis à Williams de continuer à progresser, dans la foulée de Mercedes-AMG, alors que Ferrari a fait quasiment jeu égal avec Red Bull.

EN HAUSSE: Williams, Ferrari, McLaren

Williams: Bottas 2e, abandon de Massa

Les Williams étaient très rapides et très efficaces à Hockenheim, ce qui a permis à Bottas de résister jusqu'au bout à Hamilton, malgré une stratégie à deux arrêts qui l'a obligé à ménager ses pneus. Ca fait plus de dix ans (2003) que l'écurie de sir Frank n'a plus eu d'aussi bons résultats, et ce n'est pas grâce à Massa qui, une fois de plus, a eu tout faux, dès le départ.

Ferrari: Alonso 5e, Raïkkönen 11e

La Scuderia va un peu mieux, comme le montre le 3e meilleur temps en course d'Alonso, auteur une nouvelle fois d'une course aussi solide que brillante face à l'armada Mercedes. Il s'est bien battu contre les Red Bull, qui étaient la référence suprême de la F1 depuis quatre ans, et a encore marqué des points. Quant à Räikkönen, il a semblé entamer un début de redressement, tant mieux.

McLaren: Button 8e, Magnussen 9e

Jenson est très bien parti, passant de 11e sur la grille à 6e à la fin du 1er tour, mais son 3e train de pneus a lâché trop tôt, ce qui a gâché sa fin de course. Magnussen aussi était bien parti, de la 2e ligne, mais il a buté sur Massa et a dû s'arrêter pour changer de museau. Il est alors bien remonté et a été récompensé par deux points de plus, avec le 2e meilleur tour en course.

STABLES: Mercedes-AMG, Red Bull, Force India, Sauber, Marussia

Mercedes-AMG: victoire de Rosberg, Hamilton 3e

Week-end parfait pour Rosberg le jeune marié, qui reprend un peu d'air en tête du championnat, et course énorme d'Hamilton, qui a limité les dégâts tout en faisant le spectacle, grâce à une stratégie à trois arrêts et des manoeuvres audacieuses, comme quand il a doublé une Ferrari et une Red Bull d'un seul coup. L'écurie allemande domine, certes, mais n'oublie jamais de soigner la manière.

Red Bull: Vettel 4e, Ricciardo 6e

C'est la première fois cette saison que Vettel termine devant Ricciardo, mais c'est grâce à l'accrochage Massa-Magnussen du départ, évité de justesse par l'Australien. "Ric" est ensuite bien remonté, jusqu'à une bagarre fantastique avec Alonso, pour la 5e place. Bien accroché à sa 3e place du championnat, le natif de Perth sourit toujours et ne se plaint jamais, pas comme Vettel.

Force India: Hülkenberg 7e, Pérez 10e

Un léger mieux pour l'écurie indienne, avec une place gagnée par rapport à Silverstone pour les deux pilotes maison, obligés pourtant de composer avec des monoplaces plus difficiles à conduire que prévu, en raison de la chute des températures. Leurs pneus avant se sont dégradés trop vite et "Hulk" a eu aussi des petits soucis de moteur, ce qui ne lui a pas facilité la tâche.

Sauber: Gutiérrez 14e, abandon de Sutil

Les Suisses allaient un peu mieux à Hockenheim, grâce notamment à l'abandon général de la suspension interconnectée (FRIC) qui les a moins pénalisés que d'autres écuries, selon les calculs du magazine Autosport. Cela a permis à Gutiérrez de faire un peu mieux que ces dernières semaines, alors que Sutil a dû s'arrêter en plein virage, à 20 tours de la fin, moteur en panne.

Marussia: Bianchi 15e, Chilton 17e

Bilan contrasté pour l'écurie russe, avec un Bianchi plutôt content de sa course, même s'il n'a pas pu aller chercher les Sauber, et un Chilton un peu déçu par le manque de performance de sa monoplace. L'essentiel, c'est que les deux Marussia ont terminé devant les deux Caterham, ce qui est leur objectif principal à chaque course.

EN BAISSE: Lotus, Toro Rosso, Caterham

Lotus: Maldonado 12e, abandon de Grosjean

Pastor a égalé son meilleur résultat de la saison grâce à une voiture plutôt économe en pneus (2 arrêts) et malgré l'abandon obligatoire de la suspension interconnectée (FRIC) qui était l'un des atouts-maîtres, depuis plusieurs saisons, des monoplaces d'Enstone. Romain visait les points quand un problème de refroidissement l'a obligé à garer sa voiture et à couper le contact.

Toro Rosso: Vergne 13e, abandon de Kvyat

Mauvais week-end pour "JEV", qui a raté la Q3 samedi pour économiser des pneus mais n'a pas pu en profiter dimanche, à cause d'un passage hors-piste sanctionné sévèrement par la direction de course (5 secondes de pénalité). Quant au jeune Russe, il a d'abord été victime d'un contact avec Pérez puis a dû garer sa voiture en flammes sur le bas-côté. Ça ira forcément mieux en Hongrie.

Caterham: Kobayashi 16e, Ericsson 18e La reprise en main de l'écurie malaisienne par un aréopage cosmopolite d'hommes d'affaires anonymes et de vieux baroudeurs de la F1 n'a pour l'instant produit que des licenciements et des embauches, mais encore rien de concret sur la piste. Les pilotes se consolent comme ils peuvent en expliquant qu'ils sont à l'arrivée, tous les deux, et que le bout du tunnel est en vue...

dlo/jcp

PLUS:hp