NOUVELLES

Chantal Petitclerc savoure les Jeux du Commonwealth d'une autre manière

21/07/2014 05:55 EDT | Actualisé 20/09/2014 05:12 EDT

GLASGOW, Royaume-Uni - Chantal Petitclerc a regardé le lever du drapeau canadien d'innombrables fois au cours de son illustre carrière de 20 ans en tant qu'athlète paralympique.

Lundi après-midi, elle avait le sourire d'un parent rempli de fierté quand l'équipe canadienne a défilé pour aller assister à la traditionnelle cérémonie de lever du drapeau au village des athlètes des Jeux du Commonwealth.

«C'est vraiment une expérience incroyable d'être ici, de regarder les athlètes se préparer, a commenté Petitclerc. Je suis à la retraite depuis six ans maintenant, alors je me rappelle comment c'est, mais en même temps j'ai assez de distance pour ne plus vouloir vivre ça moi-même. Mais je leur souhaite toutes et tous de vivre les meilleurs moments possible.»

La Québécoise de 44 ans, qui a remporté 21 médailles paralympiques dont 14 d'or, est chef de mission du Canada à Glasgow. Elle a guidé une centaine d'athlètes, d'entraîneurs et de membres de personnel d'encadrement de la délégation canadienne, lundi, pendant la cérémonie de bienvenue.

«C'est une nouvelle sensation pour moi. Comme vous le savez, les athlètes peuvent être très égocentriques. Après 20 années à penser juste à moi et à ma propre performance, c'est une belle sensation de ressentir de l'empathie et de souhaiter ce qu'il y a de mieux à tous les autres athlètes», a noté Petitclerc.

L'équipe canadienne sera composée de 265 athlètes à ces Jeux du Commonwealth. Ceux et celles qui assistaient à la cérémonie de lundi avaient un grand sourire aux lèvres quand on a levé le drapeau canadien et fait retentir l'hymne national.

Susan Nattrass, qui a participé à cinq Jeux olympiques et en sera à ses cinquièmes Jeux du Commonwealth au tir, sera le porte-drapeau du Canada à l'occasion de la cérémonie d'ouverture de mercredi. Elle a profité de l'occasion, lundi, pour se mêler à ses compatriotes.

«C'est tellement un honneur d'être ici, tu veux montrer que tu l'apprécies. Et tu incites un peu tout le monde à savourer le moment», a indiqué Nattrass.

«C'est amusant. J'ai discuté avec les membres de l'équipe de boulingrin aujourd'hui. Et avec les gars du rugby. C'est vraiment plaisant et intéressant de voir et rencontrer tous ces gens, et d'entendre ce qu'ils ont vécu.»

Le village des athlètes, qui se trouve à l'ombre de Celtic Park — qui sert habituellement de domicile au club de soccer Celtic FC mais qui accueillera la cérémonie d'ouverture de mercredi — était rempli d'athlètes qui déambulaient dans l'aire des commerces.

L'atmosphère positive tranchait avec ce qu'on avait vu il y a quatre ans, quand les organisateurs se pressaient encore pour compléter le village des athlètes et les différentes installations sportives aux Jeux du Commonwealth de New Delhi, en Inde. Les critiques fusaient alors de toutes parts, en raison des retards mais aussi des conditions non hygiéniques.

L'éclosion d'un virus gastrointestinal a fait les manchettes à Glasgow, la semaine dernière, alors que 53 employés au village des athlètes ont été affectés. Les autorités à Glasgow ont toutefois indiqué que le norovirus était maintenant maîtrisé, et qu'on avait fermé les toilettes identifiées comme étant la source probable du problème.

Mis à part cela, les préparatifs en vue des Jeux de Glasgow se sont bien déroulés. Il n'y a pas eu de plaintes concernant la construction des installations, les billets sont tous vendus pour plusieurs des compétitions et les athlètes se disent enchantés par le village des athlètes.

La seule inquiétude, mineure, a trait à la température dans un pays reconnu pour ses conditions pluvieuses. Mais il n'y avait aucun nuage de pluie à l'horizon, lundi, alors qu'il faisait 22 degrés Celsius. On prévoit que le soleil continuera d'être au rendez-vous cette semaine, alors que le mercure pourrait atteindre les 26 degrés.

Les Jeux regrouperont 4500 athlètes qui s'affronteront dans 17 sports en l'espace de 11 jours. Le calendrier comprendra notamment 22 épreuves paralympiques dans cinq sports.

L'objectif de l'équipe canadienne sera de reprendre sa place habituelle parmi les trois premiers pays au classement des médailles, après avoir fini au quatrième rang à New Delhi, derrière l'Australie, l'Angleterre et l'Inde. Le Canada a décroché 76 médailles en 2010, soit 26 d'or, 17 d'argent et 33 de bronze.

PLUS:pc