DIVERTISSEMENT

Zoofest 2014: De l'absurde pour tous les goûts (CRITIQUE)

20/07/2014 11:10 EDT | Actualisé 20/07/2014 11:11 EDT
Huffington Post Quebec

Les amateurs de non-sens, de liens dérangés et de blagues remplies d’absurdités en ont eu plein la vue samedi soir à l’Agora Hydro-Québec de l’UQAM. Le Zoofest présentait pour une deuxième fois son Gala de l’absurde, mettant entre autres en vedette Jean-Thomas Jobin, Daniel Grenier (Chick’n Swell), Didier Lambert, Joe Guérin, Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques et Richardson Zéphir.

Animateur de la soirée, Jean-Thomas Jobin est d’abord venu tester du matériel de son futur one man show qui sera présenté à partir de mars 2015. «Spectacle qui devrait s’appeler Trampoline Marois», a-t-il lancé pour rire, ajoutant crûment qu’elle a «revolé en esti aux dernières élections». Jobin a ensuite abordé divers sujets, dont les jiggles de poitrine causés par les nids de poule, le phénomène Claude Poirier avec son fameux 10-4 et la magie des médias sociaux. Il a alors lu une réelle conversation tenue avec un utilisateur n’aimant pas son humour. Le comique ne s’est pas gêné pour amener la discussion dans tous les sens, parlant du pape Pie XII et de Francis Bouillon (de poulet).

Jean-Thomas Jobin s’est également questionné sur son rôle de présentateur de la soirée. «Je suis l’humoriste le moins dynamique et le moins enthousiaste, je ne sais pas pourquoi on m’a choisi pour animer ce gala-là. [...] Donc, je vais vous présenter les invités à venir avec des phrases apprises par cœur qui peuvent s’appliquer à tout le monde», a-t-il dit.

Tobby le chien, ballon poire et Foucault

Joe Guérin est le premier invité à être monté sur scène. Dans son personnage du gars complètement dérangé, il a d’abord essayé de suivre la tendance des humoristes qui jouent de la guitare...en contant des jokes avec un harmonica. Parlant du feu dangereux, de Gabrielle Destroismaisons, de Tobby le chien, son numéro allait dans tous les sens et mystifiait complètement le public qui était crampé.

D’un ton plus sérieux, Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques a tenté de découvrir sa sexualité auprès de ses amis Foucault et Voltaire. Avec le livre Histoire de la sexualité (Michel Foucault) entre les mains, l’humoriste y lisait quelques passages complètement absurdes...à n’y rien comprendre!

Quelques minutes plus tard, Didier Lambert s’est rappelé des souvenirs de son école primaire et de la reine du ballon poire. «Je ne sais pas ce qu’elle est devenue». Entraînant ensuite les spectateurs au beau milieu d’un buffet avec des saucisses cocktails sans bouts «anus» et du poulet à l’ananas, Didier Lambert a terminé son numéro avec une superbe chanson à répondre. Il fait beau aujourd’hui? Oui. On aime ça les Canadiens en séries? Oui. Quelle est votre opinion sur la bande de Gaza ? Et hop, la chanson était soudainement finie.

La conférence éducative du jour

Déguisé en Black Man, notre prince des ténèbres Richardson Zéphir a donné une conférence éducative au sujet de l’hypersexualisation. À la manière «conférence donnée dans une école primaire dans le cadre d’un cours en FPS», le super héros tentait notamment de comprendre pourquoi les filles mettent du gloss, alors qu’elles ont seulement l’air d’avoir mangé du poulet.

Pour terminer la soirée en beauté (et en pure folie), l’ex-membre des Chick’n Swell Daniel Grenier a offert quelques-unes de ses chansons. Du drummeur de Kiss qui s’habille en chat, en passant par La pute pas de dents ou Les Hyènes (pas fines), il présentait de très courtes pièces à se tordre de rire...et le public en redemandait.

Le Gala de l’absurde est présenté jusqu’au 26 juillet à l’Agora Hydro-Québec de l’UQAM.

INOLTRE SU HUFFPOST

Juste pour Rire «Les vedettes»