NOUVELLES

Treize soldats israéliens tués dans l'opération à Gaza (armée)

20/07/2014 11:35 EDT | Actualisé 19/09/2014 05:12 EDT

Treize soldats israéliens de la brigade Golani ont été tués ces dernières 24 heures dans la bande de Gaza, portant à 18 le nombre de militaires tués depuis le début de l'offensive "bordure protectrice", le bilan le plus lourd pour les forces israélienne depuis 2006.

"Depuis hier soir, 13 combattants de la brigade Golani ont été tués en combattant les terroristes du Hamas", a indiqué l'armée sur son compte Twitter, un bilan confirmé par une porte-parole à l'AFP.

L'armée avait déjà annoncé la mort de cinq soldats depuis jeudi et le début de l'offensive terrestre dans l'enclave palestinienne, ce qui porte à 18 le bilan des morts au sein des forces israéliennes. Deux civils ont aussi été tués depuis le début de l'opération "Bordure protectrice" à Gaza le 8 juillet, touchés par des tirs de roquettes.

Aucune précision n'a été donnée sur les circonstances de la mort des treize soldats, qui faisaient partie de la brigade d'élite de fantassins baptisée "Golani", "le travail d'identification" étant encore en cours.

Il s'agit du bilan le plus lourd depuis la guerre du Liban en 2006, qui avait coûté la vie à 119 soldats.

La dernière offensive militaire israélienne à Gaza, en 2012, s'était soldée par la mort de six Israéliens dont deux soldats. Lors de l'opération "Plomb durci" de 2008-2009, 10 militaires avaient péri, ainsi que 3 civils.

Plus de 425 Palestiniens, en majorité des civils, ont été tués depuis le début du conflit à Gaza.

bur-alf/dar/cbo

PLUS:hp