NOUVELLES

Rory McIlroy joue 71 et remporte l'Omnium britannique par deux coups

20/07/2014 12:05 EDT | Actualisé 19/09/2014 05:12 EDT

HOYLAKE, Royaume-Uni - L'Irlandais du Nord Rory McIlroy a dû travailler et suer un petit peu plus qu'il ne l'avait anticipé. Peu importe. Tout comme pour ses deux autres titres majeurs, l'obtention de la prestigieuse 'Claret Jug' n'a jamais véritablement fait de doute.

Après avoir calé deux oiselets sur le neuf d'aller, et avoir claqué un puissant coup de départ juste au bon moment, McIlroy a remporté son troisième titre majeur en carrière à l'Omnium britannique, dimanche, après avoir joué 71 (moins-1) en ronde finale au Royal Liverpool.

McIlroy fait maintenant partie du groupe sélect de golfeurs qui ont remporté trois tournois du Grand Chelem différents à l'âge de 25 ans ou moins, en compagnie de Jack Nicklaus (23) et Tiger Woods (24).

«C'est une sensation indescriptible, a dit McIlroy avant de se diriger vers l'estrade pour recevoir le plus vieux trophée de l'histoire du golf. Ça n'a pas été simple aujourd'hui. Quelques gars ont vraiment mis de la pression. Je devais simplement rester concentré, vivre le moment présent et m'assurer de faire ce qui était nécessaire pour l'emporter.»

McIlroy a terminé le tournoi en affichant un score cumulatif de 271 (moins-17), lui permettant de vaincre Sergio Garcia et Rickie Fowler par deux coups.

McIlroy n'a pu se détacher de ses poursuivants comme il l'avait fait à l'Omnium des États-Unis en 2011 et au Championnat de la PGA en 2012, mais il a néanmoins pris le contrôle de sa destinée en réussissant un oiselet au 16e trou, une normale-5, qui le propulsait à moins-17.

Garcia a commis une erreur fatale au 15e, une normale-3, lorsqu'il a été incapable de sortir sa balle d'une fosse de sable située en bordure du vert du premier coup. McIlroy l'a vu trébucher à partir du tertre de départ, et conclure ce trou avec un boguey. Même s'il a enregistré deux oiselets lors des trois derniers trous, Garcia a manqué de temps pour rattraper McIlroy.

Ç'a mis la table pour une autre défaite crève-coeur de l'Espagnol. Garcia a terminé deuxième d'un tournoi majeur à trois reprises en carrière, et s'est retrouvé dans la course au titre à maintes reprises sans jamais pouvoir concrétiser sa première victoire majeure.

«Tout le monde considère la deuxième (place) de façon négative, mais j'ai presque tout fait ce que j'ai pu pour l'emporter», a confié Garcia.

Jim Furyk a fait partie d'un groupe de quatre golfeurs qui ont égalé le record de parcours en jouant 65, et il a terminé quatrième. Tiger Woods n'a jamais été dans la course au titre. Il a conclu sa ronde en 75 coups au moment même où McIlory s'échauffait dans le champ de pratique. Woods a terminé 69e — son pire résultat en carrière après 72 trous dans un tournoi majeur —, à 23 coups du vainqueur.

C'est la première fois de l'histoire que deux tournois majeurs consécutifs sont remportés par un joueur qui a dominé la compétition d'un bout à l'autre. Martin Kaymer avait accompli l'exploit le mois dernier sur le parcours Pinehurst no 2, s'adjugeant le titre de l'Omnium des États-Unis par huit coups.

Cette victoire propulse McIlroy au deuxième rang du classement mondial, ce qui pourrait mettre la table pour un éventuel retour au sommet de la hiérarchie des golfeurs professionnels.

David Hearn, de Brantford, en Ontario, a joué 71 et terminé à égalité en 32e position.

PLUS:pc