NOUVELLES

Nico Rosberg remporte le Grand Prix d'Allemagne, devant Bottas et Hamilton

20/07/2014 10:45 EDT | Actualisé 19/09/2014 05:12 EDT

HOCKENHEIM, Allemagne - Nico Rosberg a remporté le Grand Prix d'Allemagne, dimanche, pour creuser l'écart en tête du Championnat des pilotes de Formule Un devant son coéquipier chez Mercedes Lewis Hamilton, qui a pris le troisième rang après s'être élancé de la 20e position sur la grille de départ.

«C'est fantastique de pouvoir l'emporter à la maison. C'est une journée très spéciale», s'est exclamé Rosberg, qui a mené d'un bout à l'autre pour devenir le premier pilote allemand depuis Michael Schumacher en 2006 à triompher à Hockenheim.

Hamilton, qui a été victime d'une sortie de piste en séance de qualifications et qui a survécu à de nombreux accrochages pendant l'épreuve, s'est révélé incapable de dépasser Valtteri Bottas pendant les derniers tours. Le Finlandais s'est assuré de grimper sur la deuxième marche du podium, procurant du même coup le 300e podium de l'histoire de l'écurie Williams.

«Ça n'a pas été facile, et il a fallu que les ingénieurs mettent leur grain de sel», a dit Bottas.

Hamilton a été relégué à l'avant-dernière ligne sur la grille de départ en raison de sa sortie de piste en qualifications et de la pénalité qu'il a écopée pour avoir changé sa transmission. Le Britannique a cependant remonté le peloton, même s'il a brisé son aileron avant après être entré en contact avec son ex-coéquipier Jenson Button.

Ses pneus super-tendres se sont rapidement dégradés en fin d'épreuve, et en conséquence il n'avait pas suffisamment d'adhérence pour attaquer Bottas. Rosberg, qui est parti de la pole, a creusé son écart en tête à 14 points devant Hamilton.

Le quadruple champion du monde de F1, Sebastian Vettel, a abouti en quatrième place, devant l'Espagnol Fernando Alonso. Le pilote Ferrari a prévalu après avoir livré une chaude lutte au pilote Red Bull Daniel Ricciardo pour le cinquième rang.

Un incident s'est produit dans le premier virage de l'épreuve entre la McLaren de Kevin Magnussen et la Williams de Felipe Massa, qui a effectué quelques tonneaux avant de terminer sa course dans une zone dégagée. Le Brésilien s'est extirpé lui-même de son bolide endommagé, sous les applaudissements de la foule soulagée.

«Je suis O.K. L'accident avait l'air pire qu'il ne l'était en réalité. J'ai tout vu à l'envers, mais je vais bien, a commenté Massa. Je suis tellement déçu de ce qui s'est produit. C'est une autre course et une autre voiture qui m'a sorti de piste et mis un terme à ma journée de travail. J'avais une voiture très rapide et compétitive, donc je suis très déçu.»

Daniil Kvyat, de Toro Rosso, a abandonné au 46e tour après que son bolide eut pris en flammes. Le Russe semblait particulièrement fâché, frappant la barrière de sécurité en signe de frustration.

Pour sa part, Adrian Sutil, de Sauber, a perdu le contrôle de sa monoplace au 50e passage et est demeuré coincé en plein milieu de la ligne droite menant au fil d'arrivée. Il n'y a toutefois pas eu de conséquence fâcheuse pour la sécurité du pilote.

Le prochain Grand Prix de F1 sera présenté en Hongrie, le week-end prochain.

PLUS:pc