NOUVELLES

L'Egypte convoque le chargé d'affaire turc après des critiques sur Gaza

20/07/2014 11:11 EDT | Actualisé 19/09/2014 05:12 EDT

L'Egypte a convoqué dimanche le chargé d'affaires turc après des critiques du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan contre l'attitude du Caire dans le conflit entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza.

Le Premier ministre islamo-conservateur turc a dénoncé vendredi le rôle de l'Egypte et de son président "tyran", Abdel Fattah al-Sissi, dans l'opération militaire israélienne à Gaza.

Le Caire et Ankara ont déjà rappelé leurs ambassadeurs l'année dernière après la destitution par l'armée du président islamiste Mohamed Morsi, qui avait renforcé les relations avec le gouvernement de l'islamiste modéré Erdogan.

M. Erdogan avait accusé l'administration égyptienne d'agir "ensemble" avec l'Etat hébreu contre le Hamas, le mouvement palestinien soutenu par le gouvernement turc qui contrôle Gaza.

Le ministère égyptien des Affaires étrangères a fait savoir au chargé d'affaires qu'il "rejetait" les critiques de M. Erdogan, selon un communiqué.

L'Egypte, habituelle médiatrice dans les conflits entre le Hamas et Israël, avait présenté cette semaine une initiative de cessez-le-feu, acceptée par Israël mais rejetée par le Hamas, récemment interdit en Egypte sous la présidence Sissi, l'ex-chef de l'armée qui destitua son prédécesseur Mohamed Morsi, grand allié du Hamas.

La Turquie et le Qatar, qui entretiennent de bonnes relations avec le Hamas, pourraient jouer les médiateurs pour parvenir à mettre fin au conflit qui a déjà fait plus de 400 morts en 13 jours d'offensive aérienne puis terrestre sur l'enclave palestinienne sous blocus.

se/sbh/sw

PLUS:hp