NOUVELLES

Le pape prend la défense des Chrétiens d'Irak "persécutés"

20/07/2014 08:00 EDT | Actualisé 19/09/2014 05:12 EDT

Le pape François a dénoncé dimanche les persécutions des Chrétiens d'Irak qui sont "dépouillés de tout" alors que des centaines de familles chrétiennes fuient Mossoul après un ultimatum des jihadistes de l'État islamique (EI).

"Nos frères sont persécutés, chassés, ils sont forcés d'abandonner leurs foyers sans pouvoir emporter quoi que ce soit avec eux", a déclaré François dans son Angelus hebdomadaire depuis le balcon du Vatican sur la place Saint Pierre.

"J'assure ces familles que je suis proche d'elles et en prière constante". "Je sais combien vous souffrez, je sais que vous êtes dépouillés de tout", a-t-il dit, ajoutant qu'ils avaient vécu "côte à côte avec leurs concitoyens depuis le début de la Chrétienté".

Le groupe ultra-radical qui contrôle Mossoul depuis juin a lancé vendredi un ultimatum donnant à la minorité chrétienne quelques heures pour quitter les lieux. La semaine dernière, il avait déjà appelé les Chrétiens de la deuxième ville du pays, "à se convertir à l'islam, à payer une taxe spéciale ou à quitter la ville", sans quoi ils seraient exécutés.

Avant l'invasion américaine de 2003, plus d'un million de Chrétiens vivaient en Irak, dont plus de 600.000 à Bagdad, 60.000 à Mossoul, mais également dans la ville pétrolière de Kirkouk (nord) et dans la cité méridionale de Bassora.

dt/ec/ros/ml

PLUS:hp