NOUVELLES

Gaza : le chef de l'ONU presse Israël de "faire beaucoup plus" pour épargner les civils

20/07/2014 02:50 EDT | Actualisé 19/09/2014 05:12 EDT

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a pressé dimanche Israël de "faire beaucoup plus" pour épargner les civils dans son offensive militaire contre la bande de Gaza, condamnant "l'action atroce" de l'armée à Chajaya, où plus de 60 Palestiniens sont morts.

"Israël doit exercer le maximum de retenue et faire beaucoup plus pour protéger les civils" palestiniens, a déclaré M. Ban lors d'une conférence de presse à Doha où il a entamé une tournée au Moyen-Orient visant à mettre fin au conflit entre Israël et le Hamas palestinien qui contrôle la bande de Gaza.

"Alors que j'étais en route pour Doha, des dizaines d'autres civils, dont des enfants, ont été tués dans des frappes militaires israéliennes à Chajaya", une banlieue à l'Est de la ville de Gaza, a-t-il dit avant d'ajouter: "Je condamne cette action atroce".

M. Ban s'exprimait après un entretien avec l'émir du Qatar, cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, dont le pays est l'un des principaux parrains du Hamas.

Au moins 100 Palestiniens ont été tués à Gaza dans la seule journée de dimanche, la plupart dans une violente offensive contre Chajaya, selon les secours palestiniens.

"Trop de personnes innocentes meurent (...), vivent constamment dans la peur", a ajouté le secrétaire général de l'ONU, soulignant que "Gaza est une plaie ouverte (et) nous devons arrêter l'hémorragie maintenant".

Le blocus de la bande de Gaza, imposé par Israël depuis des années, "ne peut pas être durable", a encore dit M. Ban alors que la levée de ce blocus est l'une des conditions du Hamas pour un cessez-le-feu.

"Les Palestiniens, mais aussi les Israéliens doivent voir un horizon d'espoir", a indiqué le secrétaire général de l'ONU, qui doit s'entretenir en soirée avec le président palestinien Mahmoud Abbas, avant de s'envoler lundi pour Koweït, deuxième étape de sa tournée.

str/tm/cbo

PLUS:hp